25.5 C
Dakar
lundi, juillet 4, 2022
spot_img

YEWWI BRANDIT LA FORCLUSION TOTALE DE BENNO

Si Benno poursuit sa communication sur la forclusion de la liste départementale de Yewwi au niveau de Dakar, cette dernière coalition, elle, estime que la coalition majoritaire ne devrait même pas compétir, puisqu’elle serait frappée par une forclusion totale. Les camarades de Ousmane Sonko et Khalifa Ababacar Sall brandissent l’arrêt du Conseil Constitutionnel relatif à la jurisprudence Malick Gakou lors de la Présidentielle de 2019. Le juge dans son dernier considérant avait écrit : «considérant qu’il y a lieu de rappeler que le sieur Malick Gakou ayant présenté une liste de 67.842 parrains au moment de la déclaration de candidature, a dépassé le nombre de parrainage autorisés par la loi lors du dépôt, soit 62.820 électeurs ; que ce DEPASSEMENT SUFFIT À RENDRE SA CANDIDATURE IRRECEVABLE».

CANDIDATURE IRRECEVABLE».

Restant dans le parallélisme des formes, la coalition Yewwi soutient que Benno Sambou a déposé 55328 parrains en lieu et place de 55.327 réclamés par la loi. Sauf que leur enthousiasme risque d’être refroidi par l’éclairage de Moundiaye Cissé qui était l’invité du Jury de dimanche hier, 15 mai, sur les ondes de IRadio. Selon le coordonnateur des organisations de la société civile pour les élections  : «Malick Gakou n’avait pas été recalé à cause de surplus”. “(…) Il y avait des régularisations à faire, par le leader du Grand Parti, sur le nombre de parrains retenus de son dépôt par le Conseil constitutionnel. C’est ce défaut de régulation qui était la source de sa forclusion».

Et d’ajouter comme conseils, «ce que YAW devait faire, c’est d’attaquer l’arrêté du 22 avril 2022 du ministère de l’Intérieur », suggère le président de l’Ong 3D, qui exhorte les responsables de Yewwi à déposer un recours  auprès du Conseil Constitutionnel, au cas où, ils pensent qu’il y a violation de la loi. Pour rappel, l’arrêté du ministre de l’Intérieur numéro 006527 en date du 22 avril 2022 portant «mise en place d’un dispositif de contrôle des parrainages en vue des élections législatives du 31 juillet 2022» en son article 6 alinéa 1er stipule «qu’il s’agit de contrôler principalement le nombre global de parrains recueillis et de le confronter aux dispositions de l’arrêté qui fixe le maximum et le minimum de parrains requis.

Le surplus de parrains est considéré comme nul et non avenu et n’est pas tenu en compte au moment du contrôle des parrainages». C’est d’ailleurs l’argument juridique qu’avait brandi Aminata Touré. Mais la bataille est loin d’être terminée. Puisque qu’au niveau de Yewwi la publication de cet arrêté, qu’ils soutiennent ignorer l’existence même, dans le journal officiel, poserait un problème entre sa date de publication et celle de dépôt de la liste par le mandataire de Benno. D’ailleurs au moment où nous mettions sous presse, la coalition Yewwi avait envisagé de tenir une conférence de presse ce lundi à partir de 15 heures à son siège. Auparavant, Déthié Fall va passer à la DGE à partir de 9 h pour informe-t-on, déposer les retraits sur a liste de Dakar suivie d’une déclaration

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR