aaa082d2257ab65aecf61c2340e9c5b9 L 1 1

Wangari Maathai, figure du combat écologique et Prix Nobel

2 mins read

Wangari Muta Maathai, née Wangari Muta et surnommée la femme qui plantait des arbres, née le 1er avril 1940 à Ihithe au Kenya et morte le 25 septembre 2011 à Nairobi, est une biologiste, professeur d’anatomie en médecine vétérinaire et militante politique et écologiste. Le 8 octobre 2004, elle reçoit le prix Nobel de la paix pour «sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix» à la suite de son engagement contre la déforestation du Kenya. C’est la première femme africaine à recevoir cette distinction.

Wangari Maathai a reçu plus de cinquante honneurs, récompenses, distinctions et décorations pour ses actions, dont:

1984: Prix Nobel alternatif, «pour la conversion du débat écologique du Kénya en action de masse pour le reboisement », en Suède
1991: Prix Goldman pour l’environnement, aux États-Unis
1991: The Hunger Project’s Africa Prize for Leadership, de l’Organisation des Nations unies
1993: Médaille Édimbourg (en) (The Edinburgh Medal), du Medical Research Council, en Écosse
2004: Prix Petra Kelly (Petra Kelly Environment Prize, Heinrich Boell Foundation), en Allemagne
2004: Prix Sophie, en Norvège
2006: Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur, de la France
2006: Docteur Honoris Causa de l’Université Waseda15
2008: Grand prix des lectrices de ELLE, catégorie Document, pour Celle qui plante les arbres.

Elle est membre honoraire du Club de Rome.

Wangari Maathai a également écrit et préfacé de nombreux livres.

Source: Wikipédia 

Previous Story

Le covid-19 cause 5 nouvelles décès au Sénégal, les cas augmentent

Next Story

Mbarick Fall (Battling Siki), un héros mondial mort assassiné

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.