/

TRIBUNE Goûter au bonheur de savoir lire et écrire

4 mins read

« Savoir lire et écrire est un droit pour tout être humain, il permet de s’accomplir complètement, de tirer le maximum de profit de cette société numérique fantastique en pleine mutation, de protéger son intimité, de se passer d’un intermédiaire pour communiquer, d’apprendre dans les écrits, d’avoir accès à cet océan de savoirs et de connaissances qui s’offrent à nous, de voyager à travers les livres, les bases de données, etc. Les réseaux sociaux offrent la possibilité de communiquer par des audios, des capsules vidéos, ces moyens de communication nouveaux contribuent à la démocratisation de l’accès de toutes et de tous à la toile relationnelle sans frontière cependant elles ne suppriment pas la frustration et la limitation auxquelles sont confrontés celles et ceux qui ne savent pas lire et écrire. Le chemin vers l’émergence économique passe par l’alphabétisation de toute notre population. C’est pourquoi, les pouvoirs publics doivent établir un plan d’urgence volontariste pour l’éradication de l’analphabétisme dans notre pays dans un très court délai l. La semaine nationale de l’alphabétisation, les Vacances citoyennes et surtout les grandes vacances doivent être des moments de mobilisation de la jeunesse, de toute la population instruite pour former nos concitoyens instruits aux langues nationales et les mettre en ordre de bataille pour partager leurs connaissances acquises avec le reste de la population. Des prix devraient être donnés aux meilleurs ASC, GIE, ONG, associations qui auront achevé l’alphabétisation d’un nombre important de personnes. Savoir lire et écrire dans sa langue prépare à mieux maîtriser le français, l’anglais, etc. Savoir lire et écrire dans sa langue ouvre grandes les portes des mathématiques, du numérique, des sciences et des technologies, les clefs de ce monde nouveau qui se construit sans notre permission, à toute la population. Donnons la chance à nos concitoyennes et concitoyens de maîtriser l’écriture et la lecture, ouvrons leur les portes de ce Paradis merveilleux des connaissances nouvelles auxquelles ils aspirent, qu’ils tentent par les moyens du bord de s’approprier, donnons nous tous les moyens de construire ainsi une société inclusive, solidaire et moins inégalitaire. Le coût est très faible rapporté à l’immense gain de l’accélération de notre marche vers le bien être. Le coût est négligeable car ce sera un investissement patriotique collectif de toute la population instruite, solidaire, pour accompagner le reste de la population à la conquête de l’instruction !Ce défi de l’alphabétisation doit être gagné ici et maintenant, ne le reportons pas à demain. J’encourage la direction de l’alphabétisation, toutes les associations, les ONG, les volontaires de l’alphabétisation. Cette lutte pour l’alphabétisation est un combat pour plus de dignité de l’homme africain, elle doit nous rassembler!

Unis et engagés nous vaincrons Dakar, le 13 septembre 2021

Mary Teuw Niane ».

Previous Story

Escroquerie portant sur 300 millions

Next Story

PORTRAIT : IBRAHIMA LO, COMMUNITY MANAGER / Le « Maestro » des réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.