/

« TIBB TANK »/DAC DE KEUR MOMAR SARR Le coordonnateur du Prodac réplique à Bougane

4 mins read

« Bougane, vous affirmez que pour six (06) milliards d’investissement seuls 50 hectares ont été aménagés et deux pivots construits : nous sommes désolés, voire scandalisés par la légèreté de telles affirmations qui témoignent manifestement d’un manque de respect aux Sénégalais qui n’ont rien raté de l’événement et qui ont visiter nos installations. Comme vous vous intéressez autant au bilan de nos réalisations, pourquoi n’avez-vous pas visité la station de pompage? Les serres de production? Les champs ouverts? Les tracteurs? Les amphithéâtres? Le bloc administratif? Pourquoi vous ne vous êtes pas intéressés aux équipements du Dac et la technologie de pointe mise en place pour une irrigation smart ? Le réseau électrique moderne avec tous ses équipements de dernière génération etc ? Vous vous ridiculisez en voulant jouer malhonnête.Bougane, l’information relative au recrutement de 400 jeunes ne fait nullement allusion au Dac Keur Momar Sarr. Par conséquent, c’est de la pure manipulation. Vous voulez peut-être parler des 400 jeunes qui sont dans le camp d’immersion à l’entreprenariat agricole au Dac de Séfa à Sédhiou?Détrompez-vous, à Kms, 1000 jeunes y seront en activité et la vérité sur le terrain nous édifiera dans les prochains jours. En vérité, nous avons démarré l’activité avec de jeunes sénégalais d’horizon et de parti divers (je viens de m’en rendre compte parce qu’ils ont tous été choqués par les propos malhonnêtes que vous êtres en train de distiller et ils ont tenu à me faire part de leur peine). La bonne nouvelle! Ils m’ont dit qu’ils viennent de comprendre que votre opération de com’ n’est ni plus ni moins qu’une campagne de désinformation. Les boeufs et les chèvres présentés à Macky Sall lors de l’inauguration samedi dernier ont été loués chez un fermier sud-africain établi dans la zone : Bougane Guèye, ce sont des contre-vérités, nous avons plutôt permis à des privés sénégalais, partenaire d’un expatrié, à venir présenter leur savoir-faire au premier des Sénégalais et par là poser les jalons d’un partenariat public-privé fécond au bénéfice du Dac et des jeunes Sénégalais, futurs bénéficiaires. La vérité dans cette affaire est que nous avons permis à un consortium sénégalais (Sopela-CPH-Tabara) de démontrer, devant le Chef de l’Etat, que l’avenir de l’élevage ovine résidait dans le croisement entre Ladoums et moutons d’origine sud-africaine et qu’il suffisait qu’on leur fasse confiance pour réaliser des miracles dans le Dac. Nous leur avons fait confiance car nous avons suivi vos conseils. N’est ce pas vous qui disiez à l’Etat de faire confiance au privé national dans la mise en œuvre des programmes publics ? Par vos diatribes, vous venez d’insulter le privé national comme vous l’aviez fait récemment avec l’épisode du « pognsé » (…).

Source : Libéonline

Previous Story

Poitiers : un homme de 67 ans, suspecté de féminicide, mis en examen et écroué

Next Story

PIRATAGE DE SON ALBUM / L’alerte d’Omar Pène

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.