29.1 C
Dakar
lundi, mai 16, 2022
spot_img

Thies : Habib Niang sauve le «mbourou ak soow» d’un naufrage collectif

A part quelques échappées comme à Thies nord où, Lamine Diallo, le candidat Rewmiste de Benno a remporté le scrutin grâce au soutien de Habib Niang, Rewmi a été lamine dans son  fief de la capitale du rail, où son leader, Idrissa Seck a été incapable de gagner son bureau de vote.

  Les élections territoriales de dimanche dernier, vont être déterminantes pour la suite du compagnonnage entre Macky Sall et Idrissa SecK. En fait, tant vantée par les deux hommes politiques, qui se sont spectaculairement retrouvés après la présidentielle de 2019, la mayonnaise du «  mbourou ak soow » n’a pas pris à l’épreuve du scrutin des élections locales de dimanche dernier. En effet, annoncés pour les favoris de ces joutes, Idrissa Seck et ses ouailles  ont été étalés à plate couture dans leur fief. A part quelque éclairci dans la grisaille comme à Thies nord où l’apport de Habib Niang a permis d’éviter la débâcle de Benno, les gens de Idrissa Seck n’ont pas donné satisfaction. Quand le président, Macky Sall chantait le «mbourou ak soow», il ne savait certainement pas qu’Idrissa Seck ne l’a pas rejoint avec les gens qui l’ont propulsé à la 2ème place lors de la présidentielle de 2019.

Un ralliement opéré contre toute attente, qui a pris de court les leaders politiques et les membres des mouvements associatifs qui avaient soutenu sa candidature. Tous ont été pris de court. Si Idrissa Seck est devenu si impopulaire au point de ne pouvoir gagner son bureau de vote à Thies, c’est par ce que son ralliement au camp présidentiel a choqué près d’un million de Sénégalais. Il a été considéré comme quelqu’un qui trahi les 20,51% de Sénégalais qui ont voté pour lui. Soit près d’un million d’ électeurs qui lui ont fait confiance lors de la présidentielle de 2019.  Le scrutin de dimanche dernier est la preuve que Idrissa n’a pas rejoint Benno  avec la masse  qui était avec lui lors de la présidentielle de 2019.Au sein de Rewmi, la décision de rallier le parti Rewmi à la majorité n’a pas fait l’unanimité. Ce qui a fait que des responsables comme Déthie Fall, n’ont pas suivi Idrissa Seck.

Vilipendé et accusé d’avoir  répondu à l’appel de ses intérêts personnels pour rejoindre le camp au pouvoir, Idrissa Seck a du mal à faire croire le contraire à beaucoup de Sénégalais qui ne le reconnaissent plus. C’est  d’ailleurs à cause du tollé sur son revirement spectaculaire qu’une personnalité comme Cheikh Tidiane Mbaye, qu’il avait nommé pour l’accompagner , a décliné. En tout cas avec les résultats de Thies, où Yewwi a laminé Benno, Macky Sall apprend à ses dépens que  son allié ne l’a pas rejoint avec la masse  qui était avec lui lors de la présidentielle de 2019.  En d’autre terme, Yewwi ayant renversé le bol du «  mbourouk ak soow » à Thies, il est  fort à craindre qu’il devient impropre à la consommation  

POSTAFRIQUE.COM

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,310SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR