25.5 C
Dakar
dimanche, octobre 2, 2022
spot_img

Tambacounda: Des amants mariés condamnés pour adultère

Une sulfureuse affaire d’adultère a atterri au Tribunal de Tambacounda, ce jeudi. Une jeune étudiante et son amant, tous deux mariés, ont été condamnés à payer chacun cent mille (100 000) francs Cfa d’amende au plaignant -le mari de la dame-.

L’assistance qui se trouvait hier, jeudi, au Tribunal de Tambacounda est restée consternée tout au long du jugement. L’étudiante en santé Mb. Sow, âgée de 27 ans, et son amant F. Mané, 36 ans, sont mis en cause dans une affaire de mœurs.

Habitant Koumpetoum, la dame a abandonné son mari, un certain Niasse, pour se la couler douce au domicile de son amant qui se trouve être un agent d’une société nationale. Le mari de la dame a donc déposé une plainte contre les deux tourtereaux pour adultère et complicité d’adultère, révèle L’Observateur.

La quiétude du couple Niasse, résidant a Koumpetoum et ayant un enfant a été perturbée par des disputes. C’est ainsi que madame a plié bagage pour rentrer chez ses parents. C’est là qu’elle rencontre F. Mané qui venait d’être affecté dans la région par la Senelec. Ils ont commencé à se fréquenter assidûment. D’ailleurs, celui-ci a hébergé chez lui, à Tambacounda, Mb. Sow, qui poursuit ses études en santé dans la même ville.

Hors de lui, le mari cocu les dénonce à la gendarmerie et met au parfum le patron de F. Mané. Mais, le couple adultère n’entend pas raison et Niasse porte plainte. F. Mané et Mb. Sow sont arrêtés, puis relâchés grâce à une liberté provisoire.

Lors des auditions, ils ont reconnu les faits et avouent qu’ils ont eu des relations sexuelles à plusieurs reprises. Mais, les accusés changent de version devant la barre. Ils admettent avoir flirté uniquement sans jamais pousser le bouchon. F. Mané déclare avoir donné une chambre chez lui à la dame et n’avoir jamais su qu’elle est mariée.

Malgré les bisbilles, le mari cocu continue d’être fou amoureux de sa femme et a abandonné toutes ses demandes de dommages et intérêts.

En plus de l’amende que doit payer chaque accusé, le juge Cissé Ndao a fixé la contrainte par corps au maximum.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR