Browse Tag

seyda mariama niass

Macky SaLL honore Seyda Mariama NIASS à titre posthume

Hier, en Conseil des ministres, le président Macky SALL a pris un décret changeant le nom du Daraa Moderne public de Taiba Niassène en Daraa Seyda Mariama NIASS.

Par cet acte, le président Macky SALL a honoré la servante du Coran, décédée samedi, à à titre posthume.

A rappeler qu’en 2013, Macky SALL avait distingué Seyda Mariama Niass en l’élevant dans l’Ordre national du Mérite.

Macky SALL dépêche une délégation à Médina Baye

Après son message d’hommage sur Tweeter, le président Macky SALL a dépêché à Médina Baye, ce mardi, une délégation conduite par le ministre des Collectivités territoriales et de l’Aménagement des territoires, M. Oumar GUEYE par ailleurs porte parole du gouvernement.

Accompagné d’une délégation composée, entre autres, de Mme Mariama SARR maire de la commune de Kaolack, du gouverneur de la région et de Mamadou NDIAYE Rahma responsable politique de l’APR à Kaolack, Oumar GUEYE étai venu pour présenter les condoléances de la Nation au khalife Cheikh Mahi Ibrahima NIASS.

Seyda Mariama Niass : Le peuple du Coran pleure sa patronne

Mon peuple, le peuple du Coran pleure une patronne. S’il y a une femme qui a incarné le personnage de maîtresse émérite du Coran, c’est à n’en point douter Seyda Mariama Niass. Qui la connaît en personne ou de notoriété peut témoigner sincèrement qu’elle a épuisé sa vie au service du Coran. Fille de Cheikh al-Islam El Hadj Ibrahim, elle ne s’en est pas contentée, sachant que la noblesse par l’ascendance est certes un privilège, mais celle reconnue par le Prophète Muhammad Psl est encore meilleure.
Or donc la vraie élite est celle-là attestée par le phare de l’humanité, al-Muçtafa. La vraie préséance est celle indiquée par l’incarnation même du Coran : «Le meilleur d’entre vous (dit-il, Psl), c’est celui qui a appris le Coran et qui l’enseigne.» Apprendre le Coran est un bienfait, mais l’enseigner est gage de noblesse auprès de Dieu. Personne d’autre Qu’Allah ne connaît l’ampleur des mérites des gens qui aiment le Coran, le peuple du Coran.
Sayda Mariama a contribué à disperser les flux du Coran dans les cinq continents en ouvrant le cœur de milliers d’enfants, garçons comme filles, à la lumière du Coran. De ce point de vue, elle a éclairé le monde. Elle a compté parmi l’avant-garde les guides au sein de ce peuple béni, la communauté du Coran.
A Cheikh Mahi le khalife et Baba Lamine, à Cheikh Tidiane Cissé imam et à Cheikh Mahi porte-parole, je présente mes condoléances qui ne peuvent exprimer la tristesse qui m’envahit. Cependant humainement triste, je reste, en tant que musulman, convaincu que la grâce d’Allah l’accueillira. Car «en vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs». Or qui a mieux agi que celle qui a ensemencé la graine de l’unicité de Dieu et déposé au creux de l’âme de Ses serviteurs des bouquets odorants des versets coraniques ? Aucune œuvre n’est plus belle que celle à laquelle Seyda Mariama Niass a consacré sa vie : libérer les âmes par la science, nourrir les cœurs par le zikr, fructifier les actions par la sève du Coran.
A Ben Omar et au Pr Ousmane Kane, je présente mes condoléances et prie Allah qu’Il leur accorde longue vie.
En t’en allant, enveloppée dans ton manteau de lumière coranique Seyda, tu as laissé un peuple orphelin, de Dakar à Djakarta. Un peuple qui exaltera ton nom pour toujours. Que le Coran soit ton compagnon dans la tombe et ton témoin auprès du Très Haut. Amine !
Abdoul Azize KEBE

/

Seyda Mariama NIASS repose désormais auprès de son père Baye NIASS

Décédée dans l’après-midi du samedi 26 décembre, Seyda Mariama NIASS a été enterrée à Médina Baye, lundi après la prière de Ars (Takussan). Elle repose désormais aux côtés de son père Baye NIASS, de son neveu Imam Assané CISSE et de sa soeur Seyda Fatimatou Zahra.

Une forte présence humaine a été notée sur l’esplanade de le grande Mosquée de Médina Baye et ses alentours. Un dispositif sanitaire et sécuritaire a été mis en place pour permettre aux personnes venues aux obsèques de rendre un dernier hommage à celle qu’on surnommait la servante du Coran dans quiétude, mais aussi d’éviter la propagation du covid-19 qui sévit encore au Sénégal.

Prenant la parole, le khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahi Ibrahim NIASS, après avoir remercié Guy SAGNA, Aly Ngouille NDIAYE, Idrissa SECK, pour leur témoignages sur sa défunte soeur, et le président Macky SALL, a fait savoir que durant tout le 20e et en ce 21e siècle, il n’a pas vu un être de la dimension de Seyda Mariama NIASS, exceptés ses deux parents.

«C’est une valeur sûre de l’islam qui vient de nous quitter. Je ne vois pas au 20e siècle et en ce 21ème siècle, un être de la dimension de Seyda Mariama NIASS. Les derniers instants de sa vie, elle a demandé ses fils, talibés, ceux-là qu’elle a éduqués et formés, de lui réciter des versets coraniques. Nous avons espoir qu’elle est déjà au paradis. Seyda Mariama a implanté beaucoup d’écoles, formé et initié plusieurs enfants à la mémorisation du Coran. Elle défendait vigoureusement les droits et de la femme et l’homme en général. Pour le 20e siècle et ce 21ème siècle, personne n’est égale à Seyda Mariama Niass, si ce ne sont ses parents», a témoigné le khalife par ailleurs frère de même mère et ami de Seyda Mariama NIASS.

/

Seyda Mariama NIASS sera inhumée lundi à Médina Baye

Les autorités religieuses de Médina Baye, sous la houlette du khalife Cheikh Mahi Ibrahim NIASS, par ailleurs petit frère de la disparue, ont retenu que l’enterrement aura lieu dans la cité religieuse de Baye Niass.

Ainsi, la levée du corps aura lieux ce soir à 23 heures à l’hôpital militaire de Ouakam, et l’enterrement se fera demain lundi 28 décembre à 17 heures.

Seyda Mariama NIASS la servante du Coran est rappelée à Dieu dans l’après-midi de ce samedi 27 décembre, à son domicile à Mermoz.