22.5 C
Dakar
lundi, août 15, 2022
spot_img

Cheikh Bakhoum, le LUTIN qui nous est venu de Grand Yoff !

Je voudrais qu’il m’eût été donné de pouvoir faire preuve d’une éloquence à la hauteur de cette personne, ou du moins à la hauteur de ma bonne hardiesse à son égard. Il suffirait en effet de l’une ou l’autre, je crois, pour montrer la largesse de cette personne. Car elle-même est ainsi cime que l’on ne peut rien trouver qui ait plus de splendeur ; quant à ma bonne volonté ¬ je m’en rends facilement compte en m’observant moi-même ¬, elle ne fut jamais plus ardente sur aucun autre sujet : de sorte que je ne douterais nullement, si j’avais à ma disposition l’une ou l’autre au choix, de pouvoir parler avec élégance et dignité de Cheikh Bakhoum. On ne peut qu’apprécier sa prépondérance qu’aucune éloquence ne saurait égaler.

Mais nous voyons que des hommes sérieux et honnêtes sont allés jusqu’à parler de Demiurge même, dont la plus petite parcelle de gloire et de grandeur n’est même pas effleurée par le discours de l’homme le plus éloquent qui soit ; et pourtant une pareille disproportion ne les détourne pas de parler, dans la limite de leurs possibilités, d’une grandeur aussi démesurée. Et moi-même je croirai m’être assez bien acquitté de ma tâche, si tout ce à quoi je suis parvenu grâce à ma passion, je le mets le plus possible en application, en parlant de Cheikh Bakhoum, je me rends parfaitement compte que l’entreprise est telle qu’il ne faut en aucun cas la comparer à sa dimension tellement imposante.

Ainsi, je m’en rends compte, non seulement en effet parce qu’il y a une multitude de qualités diverses liées entre elles inextricablement, mais aussi parce qu’elles sont si glorieuses et en quelque sorte si extraordinaires qu’elles paraissent rivaliser entre elles d’excellence et qu’il n’est pas facile de décider laquelle aborder en premier. Cheikh est l’un des rares chevronné du zénith, il a pu concorder à jamais l’histoire numérique du Sénégal, il est bien évidemment le bohème de cette marche vers une révolution intégrale du numérique au Sénégal. Est-ce la cordelette d’une telle connivence des Grand-Yoffois envers leur fils ?

Je le concède, ils ont raison, un homme d’une telle austérité mérite le vaticine chez lui. 40ans, c’est ce qu’aurait besoin cet homme pour s’arborer dans le pinacle de l’expertise. Du talent, de la solennité et une vision moderniste : Voilà trois orales qui définissent Cheikh Bakhoum. Grand est-elle usitée d’avoir un fils aussi talentueux ? Oui ! Nous le concédons. Cheikh est cet Imprésario capable de régir en les transcendant les changements qui conduisent les périodes exaltantes du présent et les incertitudes alléchantes du futur. Grand Yoff, la commune aux 66 sous-quartiers, l’une des communes les plus populeuses du Sénégal, a toujours imbibé dans un déséquilibre singulier, abandonnée à elle-même dans une prédestination casuelle, mérite ce prodige capable de relever la galéjade et la détaler de cette impasse. Cheikh le peut, Eligite eum et patriam vestram excolit !

Boubacar SYLLA                 

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,434SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR