29.1 C
Dakar
lundi, juin 27, 2022
spot_img

Sénégal: inauguration en grande pompe du stade Abdoulaye-Wade à Diamniadio

La structure de 50 000 places a été construite par la société turque Summa. Au-delà de l’aspect sportif, l’événement est diplomatique : pas moins de six chefs d’État sont annoncés : les présidents de la Turquie, du Rwanda, d’Allemagne, de Gambie, de Guinée-Bissau et du Liberia. Une inauguration également politique : le stade du Sénégal va porter le nom d’Abdoulaye Wade. Une décision du président Macky Sall, « acceptée » par son prédécesseur.

Après le stade Léopold-Sédar-Senghor, le Centre international de conférences Abdou-Diouf ou encore le building administratif Mamadou-Dia (ex-président du Conseil), un autre ancien dirigeant va à son tour donner son nom à une infrastructure. Une « marque de reconnaissance », selon Lamine Ba, président de la Fédération des cadres du PDS, le parti d’Abdoulaye Wade : « Pour moi, c’est un acte d’une grande élégance républicaine et politique pour Wade, avec tout ce qu’il a fait pour le pays, pour ce qu’il représente. Nous ne pouvons que nous en réjouir. »

Nouvel acte de décrispation ?

La condamnation puis l’exil de Karim Wade, le fils de l’ancien président, avait provoqué la rupture entre Macky Sall et son prédécesseur. Mais les deux hommes étaient apparus côte à côte lors de l’inauguration de la mosquée Massalikoul-Djinane en septembre 2019. Alors s’agit-il d’un nouvel acte de décrispation, dans la perspective du remaniement du gouvernement et des élections législatives de juillet ?

« Si décrispation il y aura, ce ne pourra être qu’une bonne chose, parce que la situation telle qu’on l’a vécue pendant très longtemps relève d’une anormalité. Les deux présidents peuvent se parler dans l’intérêt du pays », ajoute Lamine Ba.

Scepticisme au PDS

Le député du Parti démocratique sénégalais (PDS), Toussaint Manga reste pour sa part sceptique. « Après tant d’années d’humiliation, écrit-il sur sa page Facebook, je me garde de croire à la sincérité de l’acte. Je constate une tentative de rattrapage après avoir compris que le peuple sénégalais aspire au changement. »

avec RFI

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,368SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR