///

Scandale du « Dirty diesel » Le Sénégal attrait devant la cour de justice de la Cedeao

1 min read

Une plainte a été déposée par la Ligue Séégalaise des droits humains

Les normes internationales limitent la teneur en soufre des carburants à 10 parties par million (ppm); d’après des analyses effectuées par  » Publics Eyes », un diesel prelevé dans une station-service sénégalaise de l’entreprise Vitol comprend 2940 ppm, révèle la Lsdh.

« Les négociations suisses ne contentent pas de vendre du diesel et l’essence toxique, ils les fabriquent à dessein à fin de créer ce que l’industrie appelle la qualité africaine »

« L’etat n’a pris aucune mesure visant à interdire l’importation dudit carburant à haute teneur de toxicité ».

Impunité totale pour Vitrol, Addax, Oryx et Trafigura malgrès une plainte déposée à Dakar depuis le 26 Septembre 2016

Source : Libération quotidien

Previous Story

MALI / A. Tine et Cie demandent l’abandon des poursuites

Next Story

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE « Un vent nouveau souffle à l’Association des jeunes avocats sénégalais »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.