2 mins read

Robert Mugabe, né le 21 février 1924 à Kutama en Rhodésie du Sud (actuel Zimbabwe) et mort le 6 septembre 2019 à Singapour, est un homme D’État zimbabwéen. Il est Premier ministre de 1980 à 1987 et président de la République de 1987 à 2017.

D’obédience marxiste, il participe à la fondation de l’Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU) et mène une guéeilla contre le gouvernement d’Ian Smith en Rhodésie du Sud, ce qui fait de lui un des « pères de l’indépendance » du pays, qui devient le Zimbabwe. Après être devenu Premier ministre du pays, il en accède sept ans plus tard à la présidence, instaurant un régime présidentiel. Cette fonction lui permet de continuer à assurer l’essentiel du pouvoir, auparavant détenu par le chef du gouvernement.

Son engagement anticolonialiste assure sa popularité auprès d’une partie de sa population et du continent africain. Cependant, il est accusé de faire reculer les libertés individuelles et de favoriser le racisme antiblanc, notamment par une politique de confiscation de terres et d’expulsions. Au niveau économique, sa présidence est marquée par une explosion du taux de chômage, par une hyperinflation, par des famines et par la décision de pays occidentaux d’imposer au Zimbabwe des sanctions économiques.

Très affaibli, il se rend à Singapour pour recevoir des soins, aucun hôpital zimbabwéen n’étant en mesure de le faire correctement en raison de la dégradation du système de santé du pays. Il meurt le 6 septembre 2019 à 95 ans, dans un établissement singapourien où il était hospitalisé depuis quatre mois. Son successeur Emmerson Mnangagwa révèle qu’il souffrait d’un cancer à un stade avancé. Plusieurs jours de deuil national sont décrétés, jusqu’à ses funérailles, et l’ensemble de la classe politique lui rend hommage. Son corps est rapatrié le 10 septembre 2019.

Source: Wikipédia

Previous Story

Rokia TRAORÉ

Next Story

Chute de 31% des achats d’or du Zimbabwe

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.