/

Procès Kulik : l’enregistrement crucial divise toujours les témoins

1 min read

L’appel aux pompiers de la jeune banquière passé juste avant sa mort, en janvier 2002, a été diffusé à plusieurs témoins qui y avaient reconnu – ou non – la voix de Willy Bardon. Devant la cour d’assises du Nord, qui le juge en appel pour ce crime atroce, ils ont campé sur leurs positions.

Source : Leparisien

Previous Story

Effondrement d’un immeuble en Floride : au moins un mort, pas de nouvelles de 99 personnes

Next Story

Dijon : mystère autour d’une femme se baignant dans une fontaine entourée de liasses de billets

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.