/

Poste de Mairie de Ross Béthio : Pour qui roule Faly Seck ?

5 mins read

A l’instar des autres communes du pays, la mairie de Ross Béthio aiguise des appétits. Mais pour la coalition Pld-Apr-Rewmi Doleel Yakar qui forment le conseil municipal dirigé par Madiop Diop, il  n’est pas question qu’on leur parachute un candidat.

 A l’instar des autres communes du pays, la mairie de Ross Béthio fait l’objet de fortes convoitises. Surnommée la capitale du riz, le poste de maire de Ross Béthio aiguise des appétits. Depuis la disparition en janvier dernier, de l’édile Bécaye Diop, qui est remplacé par Madiop Diop, le camp du pouvoir est entrain de se scinder en deux blocs. Si d’un côté, l’Apr, le Rewmi, le Pld d’Omar Sarr et Doleel Yakar de Mansour  Ndiaye, amenés par  Madiop Diop travaillent à la concrétisation du plan de développement local de la ville et la réalisation des projets du défunt maire, Bécaye Diop, d’un autre côté, se trouve Faly Seck, ci devant Dage du ministère des collectivités locales. A la tête du mouvement « Alliance démocratique pour l’émergence de la vallée », Faly convoite la mairie et semble opter pour le solo aux locales du 23 janvier prochain. Si à Ross Béthio, le président de l’Adev se distingue dans des actions en faveur des populations, les débauchages de militants du camp présidentiel auxquels ils se livrent, ne plaisent pas et sont décriés. Moussa Gaye, président de la commission jeunesse et emploi de la mairie de Ross  trouve  absurde « qu’un responsable  qui dit travailler pour la majorité, débauche des militants de la majorité pour le compte de son mouvement. Ce qu’il fait n’a pas de sens et ne profite pas à l’Apr et Benno dont il dit être un membre ». Moussa Gaye, s’interroge également sur les motivations de Faly Seck qui, «  étant du village de Diawar dans la commune de Ronx » laisse ce patelin au profit de Ross Béthio. Et Moussa Gaye, de déclarer «avant de penser aux Ross Béthiois, pour des actions de solidarité, Mr Seck devait commencer par son village durement éprouvé par les inondations et qui manque de tout». En plus fait-il savoir, «le Dage Seck qui descend chaque week-end dans la zone, à grand renfort de frais, doit aussi penser aux habitants de Keur massar où son ministère est au devant de la lutte contre les inondations ».  En tout cas, en attendant la toute prochaine bataille pour le contrôle  du conseil municipal de Ross Béthio, la coalition formée autour du maire Madioip Diop, prévient la direction de leur camp contre toute tentative de parachutage d’un candidat.   Le parachutage n’est pas toujours doré

Le parachutage politique qui est courant sous nos latitudes, soulève souvent un problème de légitimité, de connaissance du territoire ou d’acceptation par les administrés et les militants locaux, pas toujours heureux de voir débarquer un inconnu dans leur circonscription.En tant qu’élu au sein du conseil,  un maire a besoin de la légitimité politique du suffrage universel mais aussi de celle  qu’est la possibilité d’incarner un territoire et de parler en son nom. Nd CISSE

Previous Story

Yewwi Askanwi : Bougane dénonce le nom et le choix des couleurs…

Next Story

DAKAR/DISTRIBUTION DE L’EAU : Encore des perturbations

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.