26.1 C
Dakar
samedi, juillet 2, 2022
spot_img

Ogo-Kanel- Nabadji…..La razzia des poulains de Me Malick sall

La bataille des locales du 23 janvier déclenchée par Farba Ngom contre le ministre de la justice, Me Malick Sall, n’a pas tourné en sa faveur.  Partout dans le Daandé mayo, les bastions du camp présidentiel ont été conservés à travers la victoire des listes soutenues par Me Malick Sall

Dans le Daandé Maayo où les bastions du camp présidentiel ont été conservés au terme des élections territoriales du 23 janvier 2022, les protégés de Farba Ngom ont été battus  à Ogo, Kanel, Ranérou… A Nabadji où la coalition Benno était dans une situation compromise, elle s’en est tirée avec un score fleuve grâce à l’apport du mouvement d’Abdoulaye Sy, appelé à la rescousse dans son fief de Nabadji mais aussi à Ndouloumadji, terroir natal de Macky Sall. En tout cas, avec la forte mobilisation des militants d’Abdoulaye Sy en soutien à Abdoulaye Sali Sall, Nabadji est resté dans l’escarcelle présidentielle.

A ogo où Farba Ngom avait donné rendez-vous au ministre Malick Sall pour la défaite de son poulain, Abou Diallo, ce dernier a laminé, Amadou Kane, le maire sortant et candidat de Farba. A Matam les jeunesses du Garde des sceaux ont bousculé Mamadou Diaw ainsi qu’à Thilogne où les protégés de Me Malick Sall sont sortis victorieux au moment où Farba Ngom se débattait pour se défaire, à Agnam de son adversaire, Sada Kane. A Kanel, l’ancien directeur de cabinet du ministère de la justice, Souleymane Nasser Niane, qui expliquait son limogeage par son implication  aux locales, a perdu devant

Amadou Sadio Diallo, lieutenant de Me Sall, qui passe ainsi, maire de cette ville. Toujours à Matam, dans le département de Ranerou, la liste d’Amadou Dawa Diallo, qui a l’appui du Garde, a raflé la commune et le département

Pour rappel, en tant que Garde des Sceaux, le Ministre de la Justice, après avoir été sollicité par les populations de Ogo pour devenir leur maire, s’est retiré de la compétition eu égard à l’indépendance du pouvoir judiciaire. En effet, même si aucune disposition ne l’empêche, le fait qu’il ait  autorité sur les parquets et a le rôle de veiller à la cohérence, à la légalité et à l’application de tous les textes comportant des dispositions en matière pénale ou civile, ne plaide pas sa participation  directe à une compétition électorale.

Postafrique.com

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR