Browse Category

Nigeria

//////

Contrebande de cigarettes en Afrique de l’ouest / Appolinaire-Phillip Morris, le scandale caché

Appolinaire Compaoré, le representant de la multinationale et un des hommes les plus riches du Burkina, au coeur d’un trafic à la croisée d’interet terroristes.

Pendant des années, il a aussi travaillé avec le celebre barron de la drogue nigérien Cherif Ould Abidine, alias Cherif cocaine.

Le jeu trouble de Philip Morris

Source : Libération quotidien

///

Une université écossaise va rendre au Nigeria un bronze pillé au XIXe siècle

‘université d’Aberdeen, en Ecosse, a annoncé jeudi, dans un contexte actuel de réflexion en Europe sur la restitution des trésors culturels aux ex-pays colonisés, qu’elle allait rendre au Nigeria un « bronze du Bénin », une sculpture pillée au XIXe siècle par des soldats britanniques.

Des milliers de sculptures en métal et en ivoire ont été pillées par les forces britanniques en 1897 lors de la destruction de la ville de Benin City, située dans l’actuel Nigeria et alors capitale du Royaume du Bénin. Les oeuvres d’art avaient ensuite été vendues à des collectionneurs ou des musées.

La sculpture en bronze qui va être restituée représente un Oba (roi) du Bénin. Elle avait été acquise par l’université en 1957 lors d’une vente aux enchères.

« Il n’aurait pas été juste de conserver un objet d’une telle importance culturelle qui a été acquis dans des circonstances aussi répréhensibles. Nous avons donc décidé qu’un retour inconditionnel était la mesure la plus opportune », a déclaré le professeur George Boyne, président de l’université d’Aberdeen, cité dans un communiqué.

« Les prochaines étapes sont le transfert légal du titre, puis le transfert physique » de l’oeuvre, a dit à l’AFP Neil Curtis, responsable des musées et des collections spéciales à l’université d’Aberdeen. « Nous commençons à discuter avec nos collègues nigérians et avec l’ambassade du Nigeria à Londres de la façon dont cela cela va être transféré physiquement, mais je pense que cela va se produire au cours des prochaines semaines », a-t-il ajouté.

Lai Mohammed, ministre nigérian de l’Information et de la Culture, a salué « un pas dans la bonne direction ». « D’autres détenteurs d’antiquités nigérianes devraient imiter cela », a-t-il ajouté dans le même communiqué.

En Europe, la plupart des anciennes puissances coloniales réfléchissent depuis plusieurs années à la question de la réappropriation de leur patrimoine par les anciens pays colonisés.

L’Allemagne va étudier la restitution de centaines de bronzes du Bénin qui se trouvent dans ses musées et sont issus de pillages remontant à l’époque coloniale, a indiqué mercredi une des principales institutions culturelles du pays.

Le British Museum s’est lui prononcé pour un retour de certaines œuvres au Nigeria, mais sous la forme de prêt.

Le Nigeria veut construire un nouveau musée pour exposer les précieux bronzes. Le futur bâtiment devrait sortir de terre à la fin 2024 à Benin City, dans l’Etat nigérian d’Edo, à partir d’un financement initial de 3,4 millions d’euros, auquel participe le British Museum.

Depuis des décennies, la Grèce réclame aussi au Royaume-Uni les frises du célèbre temple antique du Parthénon à Athènes, exposées au British museum de Londres. Celles-ci « ont été légalement acquises » et appartiennent au British Museum, a affirmé le Premier ministre britannique Boris Johnson, dans un entretien publié le 12 mars par le quotidien grec Ta Nea.

AFP

/

Nigeria: l’électricité est revenue à Maiduguri, deux mois après une attaque jihadiste

Le courant électrique est revenu mercredi à Maiduguri, principale ville du nord-est du Nigeria, après deux mois d’interruption causée par le sabotage d’une ligne à haute tension par des jihadistes, ont constaté des journalistes de l’AFP.

La capitale de l’Etat du Borno et ses trois millionos d’habitants, berceau de l’insurrection jihadiste de Boko Haram depuis 2009, était plongée dans le noir depuis le 26 janvier.

Le courant est revenu en fin d’après-midi mercredi, ont constaté des journalistes de l’AFP. Peu après, dans une rue animée aux alentours du camp de Bakassi, où survivent plus de 30.000 personnes déplacées par ce violent conflit, les habitants exprimaient leur soulagement.

« C’est une bonne chose », assurait Sihiyina Chinde, une femme de 24 ans, assise sur un banc en bois, en préparant du riz et des haricots dans une marmite éclairée grâce aux lampadaires publics.

« Je suis étudiante en mathématiques et en statistiques, et maintenant je peux étudier sans avoir à utiliser une lampe torche ».

De l’autre côté de la rue, devant une échoppe qui vend des bouteilles d’eau glacé, les enfants se pressaient. « C’était vraiment difficile. Durant la saison chaude, nous avons vraiment besoin d’eau fraiche », expliquait Ibrahim Mustafa Goni, le gérant de la boutique.

La semaine dernière à Maiduguri, la température avoisinait les 42 degrés. Ces deux derniers mois, M. Goni a utilisé un générateur entre 6h00 et 22h00 pour garder ses boissons au frais. Mais cela lui a couté chaque jour 6.000 naira (13 euros).

« J’ai du augmenter le prix de mes produits et mes clients n’étaient pas contents », explique-t-il.

Alors, « je suis heureux mais j’appelle le gouvernement à assurer notre sécurité pour que cela ne se reproduise pas », ajoute le commerçant.

La région subit des attaques quasi-quotidiennes perpétrées par les jihadistes de Boko Haram et du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap). Ils ciblent fréquemment les infrastructures électriques et de télécommunications.

Ces groupes multiplient également les attaques meurtrières contre l’armée et contrôlent une partie des routes du nord-est, périlleuses pour les civils, y compris les employés de maintenance de la compagnie électrique.

L’insurrection jihadiste qui a commencé en 2009 a fait au moins 36.000 morts et forcé plus de 2 millions de personnes à fuir leur domicile.

TV5

///

Burna Boy et Wizkid récompensées aux Grammy awards

Carton plein pour le Nigeria aux Grammy awards à Los Angeles! Burna Boy, la superstar nigériane a remporté le Grammy du meilleur album « musique du monde ». Wizkid, l’autre grande figure de l’afrobeat, a reçu le Grammy de la meilleure vidéo pour sa participation à la chanson de Beyoncé, « Brown Skin Girl ». Vous entendrez les réactions à Abuja avec Célia Caracena et Moïse Gomis.

Source : France24

Nigeria : 180 élèves sauvés d’une attaque, 30 sont portés disparus

Une nouvelle attaque a été perpétrée, jeudi soir, par des hommes armés dans une école du Nord du Nigeria. Quelque 180 personnes ont été enlevées par les ravisseurs tandis que 30 autres sont toujours portées disparues.

Nouvelles disparitions inquiétantes au Nigeria. Environ 30 personnes étaient portées disparues après l’attaque, jeudi soir, d’une école dans le nord du pays par des hommes armés, ont affirmé vendredi 12 mars les autorités locales dans un communiqué. 

Des hommes munis d’armes à feu ont envahi jeudi vers 23 h 30 locale (22 h 30 GMT) un établissement scolaire à Afaka, en périphérie de Mando, ville située dans l’Etat de Kaduna.  

Au moment de l’attaque, environ 200 personnes, des élèves – âgés de 17 ans et plus – et leurs professeurs, ont été enlevées, selon les autorités locales. 

La quatrième attaque d’école en trois mois

Mais rapidement alertées, des troupes de l’armée nigériane à proximité sont intervenues et se sont confrontées aux bandits, selon un communiqué du ministère des Affaires internes de l’État de Kaduna. 

« Les soldats ont réussi à secourir 180 personnes, 42 étudiantes, 8 membres du personnel et 130 étudiants de sexe masculin », selon le communiqué. « Cependant, environ 30 étudiants, hommes et femmes, manquent toujours à l’appel », précise le ministère.  

Il s’agit de la quatrième attaque d’école en moins de trois mois dans le nord-ouest et le centre du Nigeria, où des groupes criminels, appelés « bandits » par les autorités, attaquent des villages, volent du bétail et pratiquent des enlèvements contre rançon depuis une dizaine d’années.  

Plus tôt, vendredi, la police locale avait confirmé à l’AFP qu’un enlèvement dans une école avait eu lieu, mais n’était pas en mesure de donner le nombre de personnes enlevées. Elle avait précisé que ses unités et l’armée travaillaient actuellement à localiser les otages pour les secourir.  

Mando, fréquemment la cible de groupes criminels

Des habitants de Mando interrogés par l’AFP, avaient affirmé avoir entendu de très nombreux coups de feu tirés dans la soirée de jeudi, mais ne s’être pas inquiétés, pensant qu’ils provenaient d’un centre de formation pour officiers militaires à proximité.  

« C’est seulement lorsque nous sommes allés prier à la mosquée ce matin que nous avons appris que des hommes armés avaient enlevé des élèves », selon l’un des habitants, Mustapha Aliyu.

La localité de Mando est fréquemment la cible de groupes criminels qui multiplient les vols à main armée, en particulier le long de l’autoroute reliant la ville à l’aéroport de Kaduna.

En 2020, des groupes criminels ont tué plus de 937 personnes, enlevé 1 972 personnes et volé près de 7 195 têtes de bétail dans le seul État de Kaduna, selon les autorités locales. Mais les autres États frontaliers sont également la cible de ces bandes, agissant par appât du gain, et a priori sans motivation idéologique. 

Le 26 février, 279 adolescentes avaient été enlevées d’un pensionnat dans l’État de Zamfara et libérées cinq jours plus tard. 

Début décembre, 344 jeunes garçons avaient été enlevés dans un pensionnat à Kankara, dans l’État de Katsina, avant d’être relâchés au bout d’une semaine, après des négociations.

France 24

1 2 3