27.5 C
Dakar
jeudi, août 11, 2022
spot_img

Mort d’Idrissa Goudiaby: Ousmane Sonko divulgue les résultats de la contre-expertise avant l’heure

C’est en pleine campagne, en prélude des Législatives du 31 juillet prochain, qu’Ousmane Sonko a une fois de plus incendié le gouvernement en place. Le leader du Pastef a déclaré qu’Idrissa Goudiaby, le taximan tué à Ziguinchor lors du rassemblement interdit le 17 juin, n’est pas mort par arme blanche.

Sur sa page Facebook, Ousmane Sonko informe l’opinion que la contre-expertise effectuée dément les résultats de la première autopsie.

Conduite par trois médecins indépendants, les conclusions de cette deuxième autopsie sont attendues demain, jeudi. Mais, le farouche opposant du président Macky Sall a décidé de devancer les praticiens dans leur déclaration. À en croire Ousmane Sonko, Idrissa Goudiaby a succombé suite à des blessures par balle.

Cette affirmation contredit celle du Procureur de Ziguinchor. Lequel Ousmane Sonko accuse d’avoir menti aux Sénégalais en fomentant “une autopsie de complaisance”.

Ci dessous la publication de Sonko:

LE MENSONGE D’ÉTAT NE PASSERA PAS CETTE FOIS-CIz

Nous remercions les populations du Sénégal pour l’exceptionnel accueil, l’affection et l’amour dont elles nous témoignent depuis le début de notre campagne et sur tout le territoire national.
Je rassure également que la campagne se déroule normalement et qu’aucun des membres de mon staff n’a été arrêté à Tamba ni nulle part ailleurs.

Je tiens à informer l’opinion que la contre expertise, conduite par trois médecins indépendants, a conclu à la mort de notre frère Idrissa Goudiaby par balle.

C’est un assassinat, un vil crime d’état, qui vient s’ajouter à la longue liste des victimes politiques de Macky Sall, toutes de PASTEF.

Le procureur de Ziguinchor a fomenté une autopsie de complaisance et a menti aux Sénégalais. Gravissime !
Les auteurs de ce crime ainsi que les commanditaires, militaires ou civils, seront recherchés, poursuivis et sanctionnés.

J’exige de ce même procureur de restituer la dépouille de Abdallah Diatta, kidnappé depuis un mois à la morgue de Bignona sous surveillance de la gendarmerie; nous lui demandons également de rendre public son rapport d’autopsie qui, de source sûre, a déjà conclu à un second assassinat par arme à feu.

Nous attendons la réaction des objecteurs de conscience sur ces cas et sur celui de François Mankabou.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,430SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR