//

Mali / Le CS de l’Onu condamne l’attaque meurtrière contre la Minusma

4 mins read

Le Conseil de sécurité de l’Onu a condamné l’attaque meurtrière perpétrée vendredi dernier contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) dans le nord-est du pays.Le 2 avril, quatre casques bleus tchadiens ont été tués et 19 autres blessés dans une attaque complexe contre un camp de la Minusma à Aguelhok, dans la région de Kidal.Les membres du conseil de sécurité ont appelé samedi le gouvernement de transition malien à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs en justice. « Les attaques visant les soldats de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre au regard du droit international », ont-ils rappelé dans une déclaration de presse. Ils ont souligné que les responsables des meurtres des quatre Casques bleus devraient être tenus pour responsables et ont exhorté tous les États, conformément à leurs obligations au titre du droit international et des résolutions pertinentes du conseil de sécurité, à coopérer activement avec toutes les autorités compétentes à cet égard.Ils ont également souligné que la participation à la planification, à la direction, au parrainage ou à la conduite d’attaques contre les casques bleus de la Minusma constitue une base pour la désignation des sanctions conformément aux résolutions du Conseil de sécurité. Les membres du Conseil ont exprimé leurs plus sincères condoléances et sympathie aux familles des victimes, ainsi qu’au Tchad et à la Minusma. Ils ont souhaité un prompt et complet rétablissement aux casques bleus blessés et ont rendu hommage aux soldats de la paix qui risquent leur vie.Des assaillants terroristes mis en déroute La Minusma a qualifié de terroriste l’attaque complexe qui a touché sa base à Aguelhok et que ses Casques bleus ont finalement repoussée. « La riposte vigoureuse dont ont fait preuve les Casques bleus basés à Aguelhok (…) mérite d’être inscrite en lettres d’or dans l’histoire des opérations des Nations Unies », a déclaré le chef de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif.Selon M. Annadif, la Minusma a infligé d’importantes pertes matérielles et humaines aux assaillants. « La colonne terroriste a abandonné dans sa débandade plus de 23 corps et plusieurs véhicules de combat », a précisé le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu au Mali, qui s’est dit fier de la bravoure de ses casques bleus. Suite à cette attaque, le conseil de sécurité a réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constituait l’une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales. Ses membres ont souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs, organisateurs, financiers et commanditaires de ces actes de terrorisme répréhensibles.

Source : Libéonline

Previous Story

COVID-19 / Aucun décès enregistré, un total de 262 cas actifs

Next Story

Mali : l’accord de paix doit être mise en œuvre « sans plus tarder »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.