24.5 C
Dakar
mercredi, décembre 7, 2022
spot_img

Affaire Sweet Beauté: Macky et Sonko face au «piège» du 3 Novembre… Un seul survivra (Par Aliou Niakaar Ngom)

L’affaire «Sweet Beauty» reste toujours d’actualité. Ce dossier de viol dont Ousmane Sonko est le principal accusé, revient au-devant de la scène. Après un long suspense, une nouvelle page semble s’ouvrir. Le principal accusé sera accusé par le juge dans les jours à venir. Ce qui donnera une nouvelle orientation au dossier. Mais attention, un piège se cache derrière cette convocation qui fait déjà grand bruit pour le leader du Parti des patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) mais aussi pour le chef de l’Etat Macky Sall.

sonko

La convocation de Ousmane Sonko est confirmée !

Après le message codé de la Police qui a fuité sur les réseaux sociaux, c’est au tour de se avocats de confirmer l’information. « Notre client sera entendu, sauf changement, ce 3 novembre. Je ne voudrais pas aborder certaines questions avant l’audition. Nous préférons nous concentrer sur nos objectifs », a déclaré Me Bamba Cissé. Le maire de Ziguinchor ira, ainsi, répondre des accusations de viols et menaces de mort sur la personne de la masseuse Adji Sarr. Une accusation qui hypothèque l’avenir politique de Sonko.

Avec cette convocation, deux issues se présentent à Sonko. Soit le juge prononce un non-lieu et met fin à l’affaire. Soit Sonko est renvoyé devant un tribunal ce qui risque de lui ouvrir les portes de la prison. Dans les deux cas, la décision que le juge va prendre ne sera pas sans conséquence. Si cette affaire est écourtée, le patriote en chef obtient une grande victoire sur le gouvernement de Macky Sall. Depuis le début de cette affaire, lui et ses partisans n’ont cessé de dire que c’était une machination contre Sonko.

Alors si la justice décide de classer cette affaire, ce sera une victoire pour Sonko. Et cela placera officiellement Macky Sall et son régime dans le rang des comploteurs. Mais le chef de l’Etat n’est pas le seul à jouer gros dans cette affaire. Principal accusé, Sonko joue son destin politique. Le 3 novembre, il pourrait être placé sous contrôle judiciaire. Ce qui anéantirait tous les efforts qu’il a consentis pour convaincre les sénégalais dans son «Nemekou Tour».

Mais le grand piège dans lequel Sonko peut tomber lors de cette journée, se trouve dans cette forte mobilisation des forces de défense et de sécurité. En effet, le Groupement d’intervention mobile (GMI) est état d’alerte maximale. Les bérets rouges sont consignés dans les cantonnements depuis le 2 Novembre. Ces hommes ont été déterminants lors des événements de mars 2021. Si Ousmane Sonko prend le risque d’appeler ces jeunes à venir l’accompagner, comme ce fut le cas en mars 2021, ils trouveront des hommes déterminés à leur barrer la route.

sonko

Une décision qui vient du plus haut sommet. Après la mort des 14 jeunes au mois de mars et les scènes de pillage, le locataire du Palais avait assuré qu’une telle chose n’allait plus se reproduire. Ce 3 novembre, le pays sera barricadé et sous haute surveillance. Les zones les plus sensibles seront inondées par les forces de défense et de sécurité. Les fauteurs de troubles seront vites neutralisés. Et si les choses dégénèrent comme l’année précédente, Macky et Sonko seront encore au banc des accusés.

Cette fois-ci, Ousmane Sonko et ses partisans doivent jouer la carte de l’intelligence et éviter de se frotter à plus fort qu’eux. Seul le leader de Pastef, accompagné de ses avocats, est convoqué. Alors toutes ces personnes qui s’agitent sur les réseaux sociaux doivent savoir raison gardée. La seule manière dont ils pourraient aider leur leader, c’est d’éviter de jouer les apprentis pyromanes. Une nouvelle vague de rébellion pourrait coûter cher à Sonko…en 2024.

Quoiqu’il en soit, la date du 3 novembre va marquer un tournant décisif dans le destin politique du PROS (Président Ousmane Sonko). Elle scellera une bonne fois pour toute l’affaire Sweet Beauty. Les sénégalais sauront si oui ou non le maire de Ziguinchor est bien coupable du viol dont on l’accuse. Et à coup sûr, le dossier connaîtra des rebondissements à un niveau insoupçonné avec de nouveaux éléments ce jour…

Aliou Niakaar Ngom 

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,600SuiveursSuivre
20,300AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR