22.5 C
Dakar
lundi, août 15, 2022
spot_img

Comment réagir face aux critiques sur son apparence ?

Innocentes ou volontairement blessantes, les remarques de notre entourage sur notre physique, notre poids ou encore sur notre manière de nous habiller sont difficiles à encaisser. Comment réagir face à des reproches de notre famille ? Que faire si les critiques viennent d’un collègue ? 

Comment réagir si la critique porte sur le poids ?

Tu n’aurais pas pris quelques kilos ces derniers temps ?”, ”Je ne me souvenais pas que cette robe te moulait autant”, “Tu dois manger beaucoup de fast-foods”… « Entendre ce genre de remarques peut provoquer une sensation d’intrusion parfois terrible car cela signifie que la personne observe notre corps attentivement, analyse Ariane Calvo. De plus, elle sous-entend que l’on s’est laissé aller alors que d’autres facteurs peuvent entrer en jeu : stressdérèglements hormonaux, avancée en âge… C’est d’autant plus blessant si on fait beaucoup d’efforts sans succès. » 

Que faire ?

Si c’est un proche (famille, amis, conjoint) : demander simplement à la personne quelle est son intention lorsqu’elle nous dit cela, par exemple “Qu’est-ce que tu essaies de me dire ?”. « De lui laisser ainsi la possibilité de s’expliquer permet d’ouvrir le dialogue et de voir ce qu’il y a réellement derrière sa remarque. » explique Ariana Calvo. Si cette personne s’inquiète vraiment pour nous (notre santé, notre vie sociale…), mais reconnaît sa maladresse : cette réponse est apaisante car elle désamorce la crainte, de ne plus être aimé et/ ou d’être jugé comme quelqu’un de faible. Ce sont des peurs très récurrentes lorsqu’on nous attaque sur notre poids.

Si elle pense qu’on se néglige : « Il faut alors s’interroger sur la nature de la relation avec cette personne, sur l’estime et l’amour qu’elle nous porte. » Quitte à lui poser franchement la question : “Est-ce qu’à tes yeux, je suis moins bien, moins belle, avec quelques kilos de trop ?” Et lui dire qu’elle a tiré des conclusions hâtives sur cette prise de poids, et qu’elle est passée à côté des autres raisons : stress, ménopause… « Mais si on sent que cela ne vaut pas la peine, il est parfois important de mettre des distances, car une relation avec un proche qui n’est pas bienveillante n’est pas possible. » rappelle Ariane Calvo.

Si c’est au travail (collègue, supérieur…) : « Il est important de poser immédiatement et fermement des limites, au risque de rentrer dans une relation de dénigrement, de paternalisme ou de maternalisme », insiste le Dr Jean-Christophe Seznec. En disant par exemple : “Mon poids ne regarde que moi, merci de ne plus m’en parler.” Même chose s’il s’agit d’une personne que l’on connaît peu, comme un voisin ou une connaissance lointaine.

Source : Libeonline

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,434SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR