/

Le taximan casse le nez de Arame Tall qui tombe en syncope

5 mins read

A la suite d’un accident survenu sur un rondpoint, le chauffeur de taxi Mor Samb aurait freiné brusquement. Arame Tall, qui était au volant, a heurté l’arrière de sa voiture. Sortis tous les deux de leurs véhicules pour s’enquérir de la situation, ils ont constaté que la calandre de la voiture de la dame était coincée à celle du taxi. Ce dernier l’aide à enlever la calandre avant de la confisquer sous prétexte qu’il y a un problème à résoudre. Au cours de la dispute, Mor Samb assène un coup sur le nez de la dame qui saigne avant de tomber en syncope. Conduite à l’hôpital, la dame reçoit des soins avant d’obtenir un certificat médical faisant état d’une Interruption Temporaire de Travail (Itt) de 10 jours. Munie de ce papier, elle dépose une plainte contre Mor Samb au Commissariat Central.

A la suite d’un accident survenu sur un rondpoint, le chauffeur de taxi Mor Samb aurait freiné brusquement. Arame Tall, qui était au volant, a heurté l’arrière de sa voiture. Sortis tous les deux de leurs véhicules pour s’enquérir de la situation, ils ont constaté que la calandre de la voiture de la dame était coincée à celle du taxi. Ce dernier l’aide à enlever la calandre avant de la confisquer sous prétexte qu’il y a un problème à résoudre. Au cours de la dispute, Mor Samb assène un coup sur le nez de la dame qui saigne avant de tomber en syncope. Conduite à l’hôpital, la dame reçoit des soins avant d’obtenir un certificat médical faisant état d’une Interruption Temporaire de Travail (Itt) de 10 jours. Munie de ce papier, elle dépose une plainte contre Mor Samb au Commissariat Central.

C’est avec une cicatrice au visage que Arame Tall s’est présentée à la barre hier. Le jour des faits, elle se rendait au marchéHlm. Ahauteur du rond point de la Brioche Dorée, le taxi qui la devançait a freiné brusquement et elle l’a heurté. «Nous avons constaté les dégâts. Sur ces entrefaites, il a enlevé la calendre de ma voiture qui était coincée à sa véhicule. Seulement, il a refusé de me la rendre sous prétexte que nous devions parler. Je lui ai fait savoir qu’on n’avait rien à se dire et qu’il n’avait qu’à appeler la police pour faire le constat. Lorsque ma petite sœur est descendue pour récupérer la calandre, il m’a bousculée et sa main a atterri sur mon nez. J’ai commencé à saigner avant de m’évanouir. Ce qui m’a fait le plus mal, c’est lorsque j’ai entendu ma fille de 13 ans pleurer dès qu’elle a vu du sang couler de mon nez», a- t-elle raconté. Interrogé, le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés. Mor Samb déclare que sa main a touché la plaignante par inadvertance. «J’ai commencé à conduire en 1996. J’ai conduit des Ndiaga Ndiaye, des bus Tata avant d’atterrir dans les taxis. Je ne me comporte pas comme une personne indisciplinée», a-t-il déclaré avant de se confondre en excuses. Le parquetier a requis l’application de la loi. Jugé coupable, Mor Samb a été condamné à un mois avec sursis.

Source : Las

Previous Story

Trois décès par noyade à Saly

Next Story

Gaston dévoile ses dates : BG2 – B52 le 7 Novembre 2021

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.