52416429 39979487 1

Le Sénégal primé au concours de récital du Coran du Caire

3 mins read

Mouhamed Moustapha Niang, originaire de Médina Baye, a remporté le 2ème prix de l’édition 2020 du concours international de Récital du Saint Coran au Caire. Une compétition organisée par la prestigieuse Université Al-Azhar (Caire, Égypte) et destinée à tous les étudiants étrangers en Égypte.

Le jeune Mouhamed Moustapha Niang, étudiant à l’Université Al-Azhar, qui vient de remporter ce trophée international au Caire (Égypte) a appris et mémorisé le Saint Coran à Médina Baye (Kaolack). Il a été vainqueur du Prix International Cheikh Ibrahim Niass pour le Récital du Saint Coran organisé depuis 2013 dans la cité religieuse de Baye Niass.
Il avait remporté ce prix à deux reprises en 2013 et 2015. C’est grâce à ces distinctions qu’il avait obtenu, avec d’autres lauréats, le soutien du Prix International Cheikh Ibrahim Niass pour le Récital du Saint Coran pour se rendre à l’Université Al-Azhar du Caire et au Maroc afin de poursuivre leurs formations aux sciences islamiques.

Pour rappel, le Prix International Cheikh Ibrahim Niass pour le Récital du Saint Coran coordonné par Mouhamed Abdoul Malick Ibrahim Niass, petit frère du Khalife de Médina Baye Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahim Niass (président du Comité de Supervision), a déjà organisé 7 éditions. Cette initiative œuvre pour l’accompagnement et la promotion de l’apprentissage, la mémorisation et la bonne lecture du Saint Coran.
Le Prix International Cheikh Ibrahim Niass est un concours international qui reçoit chaque année la participation des apprenants âgés de 7 à 18 ans des écoles coraniques de tout le Sénégal et d’autres pays comme la Gambie, la Mauritanie, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Mali, le Niger, le Nigeria, la Ghana, les États-Unis d’Amérique, la France etc.

Aujourd’hui, le Prix International Cheikh Ibrahim Niass, est un des plus grands projets de Médina Baye qui incite et accompagne les écoles coraniques en particulier et les musulmans en général à l’apprentissage, à la mémorisation et à la bonne lecture du Saint Coran que Baye Niass avait placé au-dessus de tout.

Le Comité d’Organisation coordonné par Mouhamed Abdoul Malick Ibrahim Niass a déjà commencé les préparatifs pour la tenue de l’édition 2021 du Prix International Cheikh Ibrahim Niass pour le Récital du Saint Coran.

Previous Story

Aminata FALL, une « Kan Foré » de la musique africaine

Next Story

Quand le Père Noël arrête un présumé trafiquant dedrogue

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.