/

Le préfet interdit l’installation d’une commission parallèle à Joal

2 mins read

Les militants de Pastef et la mairie de Joal ont mis fin aux «magouilles» du parti au pouvoir. La ministre de l’Energie Sophie Gladima Siby est accusée par les pastefiens d’avoir créé une commission parallèle pour l’inscription des primo votants à Joal. Dans un communiqué parvenu à «L’As», Sankoung Dramé, l’un des responsables du Pastef, s’indigne de l’installation en catimini de cette commission. Mais, la commission a été dissoute par le Préfet, après dénonciation par la Section communale de Pastef Joal Fadiouth Ngazobil des magouilles de l’Apr. Les militants de Sonko avaient signalé à l’autorité administrative l’existence d’une commission parallèle à celle officielle, installée à l’école élémentaire publique Waly Diouf de Joal, pour inscrire discrètement les militants de l’Apr. Pour la suppression de la commission, toute l’opposition communale réunie, en collaboration avec l’équipe municipale, avait fait des démarches durant tout leweek-end pour porter l’affaire auprès du Préfet de Mbour. Le chargé des élections de Pastef dans le département de Mbour, M. Loum, s’est rendu hier à la préfecture pour informer l’autorité qui n’était pas au courant. Ainsi, l’autorité municipale a donné instructions de procéder illico presto à l’annulation pure et simple de cette commission électorale officieuse, afin d’obliger tout le monde à aller s’inscrire sur celle officielle, logée dans l’enceinte de l’ancienne Maison à Outils.

Source : Las

Previous Story

Le procureur Adja Fatou Diouf tombe en syncope

Next Story

Interruption volontaire de grossesse à Grand Yoff

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.