//

Le juge sermonne Me Assane Dioma Ndiaye

1 min read

Le procès en appel de l’étudiant Saër Kébé, qui était prévu hier, a été renvoyé au 26 avril. Ses avocats ont obtenu de la Cour d’appel de la chambre criminelle à formation spéciale un report de l’audience. La défense motive sa demande par le retard de la réception de la citation à comparaître. Selon Me Assane Dioma Ndiaye, son client a reçu la citation le 25 mars dernier et ils n’ont pas eu le temps de s’imprégner du dossier et préparer la défense. Le juge Chimère Diouf répond à la défense en rappelant que les affaires judiciaires commencent à faire beaucoup, notamment l’affaire Saër Kébé. A l’en croire, les gens qui parlent de l’indépendance de la justice dans les médias sont les premiers qui violent la loi. Il précise qu’il ne s’agissait pas hier de tenir le procès mais seulement d’une convocation du mis en cause pour son identification avant l’audience. Le magistrat dira que cette affaire a été très médiatisée. Avant de rappeler que les affaires de la justice, c’est au prétoire et non dans les réseaux sociaux

SOurce : Las

Previous Story

Malaise à Benno de Pikine

Next Story

COVID-19 / 5 décès enregistrés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.