//

LE DG DE L’OMS « Le nationalisme vaccinal d’une poignée de Nations est moralement indéfendable »

4 mins read

Alors que la vaccination s’accélère dans plusieurs pays riches et son accès inégal dans le monde en développement continue de susciter l’inquiétude, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) s’est, une nouvelle fois, insurgée contre tout « nationalisme vaccinal » dans la lutte contre la Covid-19.« Le nationalisme vaccinal, où une poignée de Nations se sont taillé la part du lion, est moralement indéfendable et une stratégie de santé publique inefficace contre un virus respiratoire qui mute rapidement et devient de plus en plus efficace pour se déplacer d’homme à homme », a dénoncé mercredi le directeur général de l’Oms Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève. «A ce stade de la pandémie de Covid-19, le fait que des millions de travailleurs de la santé et des soins n’aient toujours pas été vaccinés est odieux », a-t-il fustigé.Cette nouvelle mise en garde du patron de l’agence sanitaire de l’Oms intervient alors que « les variants gagnent actuellement la course contre les vaccins en raison de la production et de la distribution inéquitables des vaccins ». Selon l’Oms, un tel scénario menace également « la reprise économique mondiale ». « Il n’était pas nécessaire qu’il en soit ainsi et il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi à l’avenir », a fait valoir le Dr Tedros relevant que « d’un point de vue moral, épidémiologique ou économique, le moment est venu pour le monde de se rassembler pour s’attaquer collectivement à cette pandémie ».Pour le chef de l’Oms, « le monde est à un point critique » dans cette pandémie. En effet, la planète a franchi « le cap tragique » des 4 millions de décès enregistrés par le nouveau coronavirus. « Ce qui sous-estime probablement le bilan global », tempère le Dr Tedros, comme pour montrer la gravité de la situation épidémiologique.Le monde doit reprendre le contrôle du virus.Or dans certains pays à « forte couverture vaccinale », les autorités sanitaires prévoient maintenant « de procéder à des injections de rappel dans les mois à venir, abandonnent les mesures sociales de santé publique et se détendent comme si la pandémie de Covid-19 était déjà terminée ». Cependant, en raison de l’évolution rapide des variantes et de l’inégalité choquante en matière de vaccination, beaucoup trop de pays dans toutes les régions du monde connaissent de fortes augmentations des cas de Covid-19 et des hospitalisations », a expliqué le Dr Tedros.Naturellement, cela entraîne une « grave pénurie d’oxygène et de traitements et provoque une vague de décès dans certaines régions d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ».« Si le variant Delta s’installe dans un pays, le coronavirus va se propager », a pour sa part alerté Maria Van Kerkhove, la responsable technique à l’Oms chargée de la lutte contre la Covid-19. Face au nouveau coronavirus qui « nous a pris au piège », « nous devons reprendre le contrôle ».

Source : Libéonline

Previous Story

Arrestation de Ndiaga Ndour

Next Story

JUSTICE / Ndiaga Ndour sous contrôle judiciaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.