25.5 C
Dakar
dimanche, octobre 2, 2022
spot_img

Le Cameroun, candidat à l’organisation de la Coupe du Monde: Réponse de Samuel Eto’o

À Dakar (Sénégal) dans le cadre de l’organisation de la Coupe du Monde au Qatar, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto’o, a soulevé plusieurs points en conférence de presse, ce mardi, dont la candidature de son pays à une Coupe du Monde à l’avenir.

En qualité d’ambassadeur de la délégation du Qatar Supreme Committee & Legacy dans les pays participant à la Coupe du Monde de Football en Afrique subsaharienne, Samuel Eto’o s’est constitué encore une fois en porte-voix du continent. L’ancien international a soulevé des questions liées au football africain pouvant être sujettes à des équivoques.

L’organisation d’une Coupe du Monde au Cameroun ?

Jusque-là, le Mondial ne s’est tenu en Afrique qu’une seule fois. C’était en 2010 en Afrique du Sud. Pourtant, le continent africain ne manque pas d’infrastructures pouvant abriter ce rendez-vous prestigieux du football mondial. “Nous avons sept (7) stades. Et je pense que pour organiser une Coupe du Monde, il en faut six (6) ou (7). Je n’ai pas forcément pensé à la Coupe du Monde dans huit ans parce que celle dans quatre ans est déjà attribuée. Mais c’est une question qu’il faudrait peut-être poser à notre gouvernement. Il n’y a pas de perte d’argent à organiser une Coupe du Monde parce que c’est un investissement rentable”, plaide Samuel Eto’o en faveur de son pays. Toutefois, il n’a pu s’empêcher de rester admiratif et ébahi face à la splendeur du stade Président Abdoulaye Wade avec lequel il s’est familiarisé lors du match des légendes africaines joué le jour de l’ouverture. C’est pourquoi, poursuit le Camerounais, l’Afrique doit profiter de ces bijoux afin de montrer tout son potentiel qui demeure méconnu dans certains endroits du globe.

La sous-représentation des Africains dans les compétitions et instances internationales

L’Afrique ne bénéficiera que de cinq (5) places à cette Coupe du Monde au Qatar prévue du 20 novembre au 18 décembre 2022. Cette faible représentation en point de vue du nombre n’est pas un fait nouveau. Les dirigeants ainsi que les sélections du football africain ne sont pas représentés à leur juste valeur sur la scène internationale. Ces composants du football sont sous-représentés aussi bien dans les compétitions qu’au niveau des instances faîtières tandis que l’Afrique jouit d’un important impact démographique. “Ce n’est pas que je ne suis pas content. Évidemment, il y a beaucoup de bonnes choses qui sont faites. Mais, nous devons demander qu’ils aillent encore plus loin. Il s’agit de permettre à l’Afrique d’avoir plus de places parce que nous sommes cinquante-quatre (54) membres dans cette fédération [Fifa]. Vous verrez que d’autres confédérations ont plus de pays représentants que l’Afrique. Pourtant, nous sommes plus nombreux”, clame le quadruplé ballon d’or africain.

Le faible nombre de sésames offert à l’Afrique est attribué à la colonisation, selon des observateurs. Rarement une équipe africaine participait aux qualifications entre les années 30 et 50 car le continent était quasiment entièrement colonisé. Donc, la Fifa a mis du temps pour offrir un ticket direct à la CAF.

Après Dakar, Samuel Eto’o va se rendre au Ghana, le jeudi 18 août. Cette visite de deux jours s’inscrit aussi dans la volonté d’échanger avec les fanas du football, les médias et les autres acteurs qui gravitent autour du ballon rond.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR