Lat Dior l’adversaire et partisan des colons français

1 min read

Lat Dior Ngoné Latyr Diop, naît vers 1842. Il devient damel (roi) du Cayor dès 1862, en remplacement de Ma Djodjo nommé par les Français. Il remporte sur les troupe coloniales une victoire éclatante à Ngolgol.

Mais harcelé et finalement encerclé, il doit s’enfuir de son royaume en 1864. Il se convertit alors à l’Islam et rejoint le marabout toucouleur Maba Diakhou, maître incontesté du Saloum, dont il devient le principal lieutenant. Ensemble, ils remportent en 1865 l’importante victoire de Paouos (Paoscoto près de Nioro du Rip), abondamment illustrée dans la presse. Après la mort de ce dernier, Lat Dior consent à se rallier aux Français et revient au Cayor.

En 1869, le gouverneur Pinet-Laprade le nomme même chef de canton. Il redevient alors damel du Cayor. Mais l’embellie avec l’autorité coloniale ne dure pas. Dès 1881, il s’insurge à nouveau pour combattre le projet de chemin de fer Dakar-Saint-Louis, qui doit traverser son royaume. Il s’enfuit à nouveau dans le Baol. Après trois ans de lutte, et après s’être confié au cheikh Ahmadou Bamba, il est tué à la bataille de Dekhlé, en 1886.

Source: Senegalmetis.com

Previous Story

Busiswa GQULU

Next Story

L’incontournable Médina de Marrakech

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.