La déception des habitants de Diogo face à l’exploitation du zircon

2 mins read

C’était bien avant les découvertes de gaz et de pétrole annoncées en 2014, le Sénégal commençait alors à rêver en couleurs. La Chambre des mines du Sénégal (CMDS) l’annonçait 3e producteur mondial de zircon, avec une production qui devait représenter 8 % de la consommation mondiale et 25 % du commerce européen. Mais, après 15 ans d’activités sur le site dont l’exploitation a commencé en 2014, le zircon fait plus pleurer que rire.

À Diogo, les populations ne cachent ni leur amertume ni leur désillusion. Premier adjoint au maire de la commune de Darou Khoudoss, Moda Samb exprime un sentiment négatif. « Il était prévu que le chômage des jeunes allait être un mauvais souvenir et que les conditions de vie des populations de Diogo, Fass Boye et environs soient améliorées. Hélas… Il était aussi annoncé la construction d’un hôpital, d’un stade multifonctionnel et de routes, en plus de l’électrification des villages environnants.

Autant de promesses qui faisaient rêver les populations. Mais depuis le démarrage de ses activités, la société n’a pas versé la moindre redevance à cette vaste commune de Diogo. Nous n’avons pas encore de centre de santé. Le seul qui existe dans la zone est à Tivaouane. Nous avions demandé qu’il en soit construit un, entre Taïba Ndiaye, Darou Khoudoss et Mboro, précisément dans la zone de Diogo et Fass Boye», a-t-il dit. Mieux encore, les populations qui vivaient de l’agriculture sont contraintes à l’exode rural vers Thiès, Tivaoune, Diamniadio, Dakar ou Louga.

Source: reporterre.net

Previous Story

Sabrina SIMADER première femme à representer le Kenya sur les pistes d’un mondial de ski alpin

Next Story

Maria MUTOLA

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.