25.1 C
Dakar
mercredi, décembre 1, 2021
spot_img

Journée de mobilisation au Soudan : Les communications rompues, une dizaine de manifestants tués par balles

Le bilan n’a jamais été aussi lourd depuis le coup d’Etat du 25 octobre jusqu’à ce mercredi 17 novembre. Les forces de sécurité putschistes exercent des répressions sur les manifestants qui osent défier leur autorité.

Un syndicat de médecins prodémocratie a annoncé qu’aujourd’hui, dix (10) personnes ont été tuées dans des manifestations, dont sept (7) dans la seule banlieue nord de Khartoum, où des centaines de contestataires défilent encore. Des blessés par balles ont également été répertoriés. La plupart des victimes recensées dans la capitale soudanaise ont été touchés « à la tête, au cou ou au torse », selon des sources médicales.

L’Association des professionnels soudanais, un des fers de lance de la révolte de 2019 qui a renversé le dictateur Omar El-Bechir, accuse les forces de l’ordre de « meurtres prémédités », d’après Le Monde.

Le régime actuel, pour éviter que les manifestants se donnent des informations via les messages téléphoniques (SMS), a coupé les communications à partir de la mi-journée de ce mercredi. Ni les appels, ni les SMS ne passent, désormais. La société civile n’arrive plus à relayer les nouvelles en ce qui concerne les scènes de violence qui sévissent dans le pays.

Depuis le renversement du président Omar El-Bechire, les répressions ont occasionné trente-quatre (34) morts, parmi lesquelles trois (3) adolescents, déplore l’Unicef qui dénonce l’usage « excessif » de la force contre des manifestants pacifiques.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,039SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR