Issad REBRAD le fondateur de Cevital

5 mins read

Issad Rebrab, né le 27 mai 1944 à Aît Mahmoud en Algérie, est un homme d’affaires algérien, propriétaire du groupe familial Cévital, dont il est le fondateur et président-directeur général de 1998 à 2019. À la tête du premier groupe privé algérien, présent également à l’international, il emploie 18 000 salariés à travers le monde. Il est l’homme le plus riche d’Algérie.

Arrêté et placé en détention provisoire le 22 avril 2019, il est condamné à 18 mois de prison dont 6 mois fermes pour infractions bancaires, douanières et fiscales4. Après 8 mois de détention, il est libéré le 1er janvier 20205.

En 1968, il crée son cabinet d’expert-comptable, « Un client m’a alors proposé de prendre des parts dans sa société de construction métallurgique », se rappelle-t-il. L’aventure ne fait que commencer. « J’ai pris des risques calculés. Au pire, je savais que je pourrais toujours retourner dans l’enseignement », avoue Issad Rebrab.

En 1971, il prend des parts dans une société de construction métallique, Sotecom.

En 1988, il crée Metal Sider spécialisée dans la sidérurgie. C’est avec cette société qu’il monte sa fortune dans la décennie 1990.

En 1995, Issad Rebrab était devenu un industriel important dans le monde de la métallurgie. Survient alors « un sabotage terroriste sur trois de nos plus grandes entités. Cela nous a coûté environ 1,1 milliard de dinars », raconte-t-il7. Se sentant menacé, il quitte l’Algérie pour la France8 pour quelques mois. En 1985, il crée Isla mondial spécialisée dans la charcuterie Halal.

Ce n’est qu’après son retour au pays natal qu’il crée Cevital, en 1998 à Béjaïa en Kabylie.

Cevital regroupe 26 filiales9 avec des activités diversifiées : la vente de véhicules, la grande distribution, l’industrie du verre, l’agriculture, l’agroalimentaire, la logistique et les matériaux de construction, etc6. Le groupe connait une croissance annuelle de 30 % depuis et a enregistré un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros en 201410.

Le complexe agro-industriel basé à Béjaïa constitue la branche la plus rentable du groupe (65 % du CA). Cevital avait fait passer l’Algérie de l’état d’importateur à celui d’exportateur d’huile végétale et de margarine11. L’agroalimentaire représente le principal pôle de croissance du groupe avec la fabrication de sucre, conserves, jus de fruits ou encore d’huile végétale12. Premier exportateur de l’Algérie hors hydrocarbures, le groupe veut produire 2 millions de tonnes de sucre en 2014, soit un gain de productivité de 400 000 t. En 2012, 450 000 t d’huile, essentiellement destinées au marché algérien, sont sorties de Cevital Agro. Mais c’est dans le sucre avec la plus grande raffinerie d’Afrique que Cevital excelle13. En 2013, 1,6 million de tonnes sont attendues, dont 1 million pour le marché national, estimé à 1,1 million de tonnes. Cette année, 600 000 t seront exportées vers une vingtaine de pays, en Afrique de l’Ouest, pour des clients tels que Coca-Cola, mais aussi vers l’Europe (le chocolatier Ferrero Rocher) et le Moyen-Orient. En 2010, première année de vente hors d’Algérie, 150 000 t seulement avaient quitté le territoire national14.

En 2012, Cevital se fait connaître à l’international en proposant de racheter Doux, le géant français du poulet. L’opération échoue, mais Issad Rebrab et son groupe mettront la main l’ année suivante sur l’espagnol Aluminium Alas et les français Oxxo et Brandt. En 2014, il rachète également Brandt (marques Brandt, Sauter, Vedette et De Dietrich)15 et les aciéries Lucchini de Piombino en Italie8.

Le groupe se développe aujourd’hui aussi en Amérique du Sud et en particulier au Brésil à travers différents projets d’investissement. Cevital a signé en 2016 un accord avec l’État de Pará au Brésil et l’entreprise Vale pour la réalisation d’un complexe sidérurgique sur place16.

Source: Wikipédia

Previous Story

Isabel Dos SANTOS première femme africaine milliardaire en dollars

Next Story

Madou DIABATÉ

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.