27.5 C
Dakar
jeudi, août 11, 2022
spot_img

HAUSSE DE PRIX DES DENRÉES : l’État reste désarmé face à ce défit

Comme à l’accoutumée, la Tabaski 2022 n’échappera pas à ce phénomène. Les prix des denrées alimentaires sont presque tous doublés et l’État semble démissionner de son rôle de régulateur du marché.

À quelques jours de la fête de l’Aîd Al Kabir, les familles démunies sont dans un désarroi total. Les chefs de famille sont plus que jamais inquiets de cette situation.

Face à cette flambée de prix, les consommateurs pointent du doigt à l’État du Sénégal et décrient sa politique. ” L’État a démissionné de son rôle de réguler le marché. Il est inadmissible d’observer cette ascension fulgurante des prix dans un pays comme le Sénégal qui fait partie des pays les plus pauvres”, explique Mr. Dramé, parent à la retraite.

” On ne dort plus en cette période de fête vue la situation dont nous vivons. Il est difficile d’assurer toutes les charges familiales car tout devient cher”, déclare Ousmane Ndiaye, un client à la cinquantaine d’années rencontré à Bountou Pikine.

Ensuite, il appelle les vendeurs pour plus de compréhension pour leurs compatriotes. Il déclare :” Les commerçants doivent aussi nous aider. Qu’ils revoient leur prix, c’est tellement cher pour nous les goorgoorlous”.

Cependant l’augmentation des tarifs profitent aux entreprises étrangères comme Auchan. ” Je fais mes achats chez Auchan parceque c’est moins cher que le marché local. Les commerçants sénégalais ont tout augmenté et pour économiser nos poches, les filiales étrangères sont moins chers”, nous confie Mme. Diop.

Les clients se font rares dans les marchés. Les raisons évoquées par certains d’entre eux sont : la Tabaski qui tombe à pic à la fin du mois mais aussi cette hausse des coûts des produits.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,430SuiveursSuivre
20,000AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR