//

Grève de l’intersyndicale de l’hôpital de Grand Mbour

2 mins read

La grève entamée par l’intersyndicale 3S constituée du Sames, du Syntras et du Sutsas commence à porter ses fruits. Les syndicalistes ont déroulé hier leur deuxième plan d’actions à savoir la tenue d’un sit-in au centre d’imagerie Polymed avec un arrêt du travail jusqu’à 13h. En pleine manifestation, ils ont été informés que le Conseil d’Administration de l’hôpital de Grand Mbour a promis de saisir l’Armp pour casser le contrat qui lie la structure sanitaire à Polymed. Pour Dr Mama Khoudoss, ce contrat est illégal, car il comporte plusieurs manquements. Il relève l’absence de délibération du Conseil d’Administration avant la signature du contrat ; l’absence d’autorisation dignement signée par la tutelle et l’absence de publication du marché à la Direction centrale des marchés publics (Dcmp). Ce qui signifie qu’il n’y a pas eu d’appel d’offres, ni de soumissions, ni d’attribution du marché, fulmine Dr Mama Khoudoss, responsable syndical du Sames. La direction de l’hôpital qui mesure les conséquences du mouvement d’humeur en plus des manquements notés dans la procédure d’attribution du marché, sollicite un délai de 30 jours pour résoudre le problème avec la saisine de l’Armp. Le responsable départemental du Sutsas, Papa Samba Awa Ndiaye, dénonce l’absence de radioprotection et de dosimètre, des problèmes de maintenance, une discontinuité du service de radiologie et le problème de prise en charge du patient au lit du malade ; le manque à gagner pour l’EPS1 sur le plan des ressources humaines, matérielles et financières.

Source : Las

Previous Story

La jeunesse de FDS vent debout contre Antoine Diom

Next Story

Évacuations d’Afghanistan: un gigantesque pont aérien mobilise des avions du monde entier

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.