///

Goudomp: Un homme décide de rallier Dakar à pied, pour présenter ses condoléances à la famille de Thione Seck

5 mins read

Un homme âgé de 44 ans, habitant de Samboucounda, dans le département de Goudomp (sud), compte se rendre à Dakar à pied, soit un trajet de plus de 600 km, pour rendre hommage au chanteur sénégalais Thione Seck et présenter ses condoléances à la famille du défunt.

Bouly Dabo alias Sakoudji a quitté mardi sa commune natale, dans la région de Sédhiou, pour rallier Dakar, où il compte rendre ‘’un vibrant hommage’’ à Thione Seck, décédé dimanche à l’âge de 66 ans, a-t-on appris de ses proches.
Dans la capitale sénégalaise, il va se rendre auprès de la famille du défunt pour présenter ses condoléances et celles de la région de Sédhiou.

Le boulanger de profession, qui n’en est pas à son coup d’essai, a entamé son périple en présence du préfet Ibrahima Fall et des autorités municipales de Goudomp, qui ont salué son initiative.
Selon ses proches, Sakoudji a fait plusieurs fois le trajet Goudomp-Dakar à pied, dans l’espoir de rencontrer les plus hautes autorités du pays et leur faire part de ses préoccupations et de celles de sa région nationale, un objectif qu’il n’a jusque-là pas atteint.
Le chef de l’Etat a annoncé mercredi avoir décidé de décerner, ‘’à titre posthume, la distinction de commandeur de l’Ordre national du Lion’’ au chanteur Thione Seck, ‘’parolier visionnaire et compositeur réputé’’.

‘’Thione Ballago Seck fut l’un des plus grands musiciens de l’histoire du Sénégal. Parolier visionnaire et compositeur réputé, il a toujours développé un style musical spécial, faisant de ses œuvres, des références nationales et internationales’’, souligne le communiqué du dernier Conseil des ministres.
Il avait intégré à 16 ans une troupe de théâtre, puis le Star Band de la légende Ibra Kassé, où il a évolué avec le célèbre Laye Mboup, avant de rejoindre l’Orchestra Baobab, au sein duquel il monnaya son talent de 1973 à 1977.
Thione Seck lance ensuite un premier groupe baptisé ‘’Thione Seck et son ensemble’’, composé de membres de sa famille, au début des années 1980, juste avant de fonder le Raam Daan en 1984, considéré comme ‘’un mouvement de sensibilisation spirituelle’’ dans lequel il évoluait avec son petit frère Mapenda Seck et Mountaga Kouyaté, un ancien membre de l’Orchestra Baobab.
Thione Ballago Seck se disait définitivement convaincu qu’une chanson ‘’sert à véhiculer un message, une prédication, un avertissement et une dénonciation sociale’’.
Par les paroles de ses chansons, leur plein sens et leurs profondes connotations, il éduquait et ramenait au quotidien de valeurs partagées, jugées fondamentales, en même temps qu’il interpellait le public sur les tares de la société sénégalaise.
Sa légende s’est justement nourrie de la richesse de ses textes, qui parlent, au-delà du mélomane, à la plupart de ses compatriotes.

Celui que l’on a toujours qualifié de ‘’griot des temps modernes’’, était également vu comme ‘’un humaniste engagé’’, qui a profondément marqué la musique sénégalaise depuis plus de quarante ans.

Son dernier projet intitulé ‘’La CEDEAO en chœur’’, en phase de réalisation, était présenté comme un ‘’album fédérateur’’, auquel devaient participer plusieurs artistes de la sous-région ouest-africaine.

Source: Aps

Previous Story

Binationaux en sélection et absence des locaux : les vérités d’Amdy Faye

Next Story

Ligue des Champions : Porto affrontera Chelsea en quarts

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.