w1280 p16x9 2020 03 22T214403Z 2140876341 RC29PF9BC4LT RTRMADP 3 HEALTH CORONAVIRUS SENEGAL 1

Eviter à tout prix une deuxième vague covid-19 au Sénégal

4 mins read

Alors que l’espoir d’une extinction de la pandémie covid-19 au Sénégal était permis, avec une baisse drastique des nouveaux cas, des cas en réanimation et du nombre de décès liés au virus, on assiste à une hausse considérable des cas depuis quelques jours. Si l’on n’y prend garde, on va inévitablement vers une deuxième vague de contamination, qui aura des conséquences néfastes. Mais que nous pouvons éviter !

Il est noté partout à travers le pays un relâchement sans précédent vis-à-vis des mesures barrière de la part des populations. Le port du masque qui est la principale mesure de protection, n’est plus respecté par bon nombre de Sénégalais. Même dans les moyens de transport où le port du masque est obligatoire, la majeure partie des voyageurs ne respectait plus cette mesure alors qu’elle était toujours en vigueur.

S’agissant du lavage régulier des mains et de l’utilisation des solutions hydroalcooliques, certains qui avaient mis en place des dispositifs devant les quartiers, les portes des maisons ou devant l’entrée des lieux de travail, ont tout simplement rangé le matériel, je ne sais pour quelle raison.

La distanciation physique n’en parlons pas. Toutes les habitudes favorisant la propagation du virus, et qu’on devrait bannir le temps que la maladie disparaisse, sont à jour. Cette mesure a été d’ailleurs la moins respectée depuis l’apparition de la pandémie. Et à penser que le froid, facteur de rapprochement et fermeture, s’installe, il y a de quoi s’inquiéter quant à la propagation du virus.

La responsabilité est partagée ! Peut-être qu’on aurait pu en finir avec ce dangereux virus dès la première vague, si l’Etat avait mis tous les moyens qu’il fallait et comme il fallait, et imposé son autorité en ne cédant à aucune pression, d’où qu’elle puise venir ; et si les populations avaient appliqué à la lettre les mesures barrière édictées et autres recommandation des techniciens de santé. Mais il semble que tel n’a pas été le cas. Les autorités sont accusés (à tort ou à raison) de faire du coronabusiness. Et les populations semblent ne pas se soucier de la maladie. Certains allant même jusqu’à nier l’existence du coronavirus qui fini de faire des dégâts un peu partout dans le monde.

Le constat est là ! Le pays risque imminemment de sombrer dans une nouvelle vague de contamination, qui sera peut-être plus dangereuse que la précédente, et les difficiles conditions de vie que nous avons tant décriées, reviennent avec la reconduction des interdictions par le ministre de l’Intérieur. Un éventuel retour au couvre-feu n’étant pas exclu.

A présent, nous avons deux options: vivre le pire avec une deuxième vague de contamination, qui risque d’être plus grave ; ou éviter à tout prix cette deuxième vague en respectant strictement les mesures barrière (port du masque, lavage des mains, utilisation de solutions hydroalcooliques, distanciation physique…).

Aucun sacrifice ne sera de trop pour protéger le Sénégal et les Sénégalais !

Par Coumba Ndoffène DIOUF

Previous Story

L’affaire des jouets contenant du boisson alcoolisé atterrit au tribunal

Next Story

Gandhi, symbole de la non violence

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.