//

EURO 2020 – DANEMARK : LES NOMBREUX POINTS COMMUNS AVEC LA GÉNÉRATION DORÉE DE 1992

4 mins read

Il y a 29 ans, l’équipe du Danemark créait l’une des plus grosses surprises de l’histoire en remportant l’euro 1992. Et leurs successeurs de l’édition 2020 ont de nombreux points communs avec eux…

Initialement non qualifiés pour l’euro 1992 organisé en Suède, les Danois avaient été repêchés à la dernière minute pour remplacer l’équipe de Yougoslavie, privée de tournoi en raison de la guerre qui éclatait là-bas. Malgré cette invitation de dernière minute, les coéquipiers du capitaine Lars Olsen ont fini par soulever le trophée en battant l’Allemagne (2-0) en finale.

29 ans plus tard, la nouvelle génération danoise est elle aussi en course pour remporter le championnat d’Europe. Et même s’ils ont acquis leur qualification sur le terrain, les joueurs de l’équipe actuelle ont beaucoup de points communs avec leurs glorieux anciens. Les voici :

Un Schmeichel dans les buts.

C’est la similitude la plus connue. En 1992, le but danois était gardé par Peter Schmeichel, emblématique gardien de Manchester United avec qui il a remporté cinq titres de champion d’Angleterre et une ligue des champions. Cette année, c’est son fils Kasper qui occupe le rôle de dernier rempart des Rød-Hvide (rouges et blancs). Et si sa carrière en club n’a pas été aussi remplie que celle de son père, Kasper Schmeichel à l’occasion de devenir son égal en sélection !

L’absence du numéro 10 titulaire.

Les deux équipes ont également construit leur parcours sans leur meneur de jeu habituel. En 1992, ce rôle aurait dû échoir à Michael Laudrup. Le numéro 10 danois était l’une des grandes stars de l’époque et sortait d’une saison exceptionnelle au FC Barcelone, avec qui il avait remporté la ligue des champions cette année-là. Mais peu avant le tournoi, Laudrup connaîtra un accrochage sévère avec le sélectionneur de l’époque, Richard Møller Nielsen (décédé en 2014). Malgré le statut de star incontestée de Laudrup, « Ricardo » restera ferme et ne l’appellera pas pour l’Euro 92. Ses coéquipiers habituels (y compris son petit frère Brian Laudrup), soulèveront le trophée sans lui quelques semaines après.

29 ans plus tard, le Danemark avance aussi sans son numéro 10, mais pour des raisons tristement différentes. Lui aussi considéré comme la star de l’équipe, Christian Eriksen a bien été appelé pour le tournoi. Mais victime d’un arrêt cardiaque lors du premier match face à la Finlande, Eriksen a disputé moins d’une mi-temps lors de la compétition. Et c’est sans lui que ses coéquipiers poursuivent leur chemin.


C’est fort de ces points communs que les Danois vont défier l’Angleterre ce mercredi pour une place en finale de l’Euro. Un victoire leur permettrait de se rapprocher encore un peu plus de leur rêve de décrocher l’euro. Et de créer une deuxième belle surprise, 29 ans plus tard.

Source : Livefoot

Previous Story

TUNISIE / Plus de 60 migrants morts noyés en moins de trois jours

Next Story

Italy : Isolement, Ma,cini se plaint

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.