//

«Elle se sentait suivie»… Au procès du meurtre de Julie Douib, son ex-compagnon nie la préméditation

1 min read

Le procès de Bruno Garcia-Cruciani s’est ouvert ce jeudi à la cour d’assises de Haute-Corse, à Bastia. Renvoyé pour l’assassinat de Julie Douib, la mère de ses deux enfants, le quadragénaire encourt la réclusion à perpétuité.

Source : Leparisien

Previous Story

«Nous devons taper très vite, très fort et tout le temps» : en immersion avec la brigade anti-sauvette de Paris

Next Story

Traque en Dordogne : l’ex-militaire Terry Dupin placé en garde à vue

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.