26.1 C
Dakar
samedi, juillet 2, 2022
spot_img

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2022: AAR Sénégal accuse Antoine Diom d’avoir violé L154 du Code électoral

L’arrêté publié par le ministre de l’Intérieur lundi 30 mai 2021, déclarant irrecevables les listes de titulaires de YAW et de suppléants de BBY continue de susciter des réactions d’indignation de condamnation. La dernière en date est celle de la coalition AAR Sénégal qui accuse le ministre Antoine Diom d’avoir volontaire violé le Code électoral.

« Le ministère de l’Intérieur s’est réservé le droit de dissocier les titulaires des suppléants sur la base d’une interprétation de la nature des listes. La liste nationale pour les élections législatives au Sénégal est composée de titulaires et de suppléants qui ne sont ni détachables ni dissociables. Il s’agit d’une liste unique, indivisible, solidaire et juridiquement homogène. Elle ne peut pas faire l’objet d’une recevabilité partielle. L’arrêté du ministre viole manifestement les dispositions de l’Article L174 du Code électoral », a dénoncé AAR Sénégal dans un communiqué parvenu à PressAfrik.

Thierno Bocoum et ses camarades de s’étonner « de la carence du ministère de l’Intérieur pour n’avoir pas notifié à Benno et à YAW les irrégularités constatées sur leur liste nationale comme cela avait été fait à YAW sur le cas de sa liste départementale de Dakar ».

PressAfrik

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
19,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR