22.1 C
Dakar
mercredi, décembre 1, 2021
spot_img

DETTE PUBLIQUE DU SENEGAL : Le stock estimé à 8.000 milliards FCFA

Selon le rapport stratégie de gestion de la dette à moyen terme (SDMT) pour la période 2021-2023, la dette publique du Sénégal est estimée à plus de 8.000 milliards FCFA. 

La dette publique du gouvernement du Sénégal pour combler le déficit de liquidité a atteint les 8000 milliards de FCFA. ‘’A fin juin 2020, l’encours de la dette publique est estimé à 8.425,8 milliards FCFA contre 7.825,3 milliards FCFA à fin 2019, soit une hausse de 7,7%’’, révèle le rapportstratégie de gestion de la dette à moyen terme (SDMT).Rapporté au PIB, l’encours de la dette publique s’élève à 60,2% du PIB à fin juin 2020, contre 56,6% du PIB à fin décembre 2019, soit une hausse de 3,5%. 

La hausse de stock de la dette publique est essentiellement imputable aux emprunts intérieurs qui sont passés à 524,2 milliards FCFA (+46,3%) entre fin décembre 2019 et fin juin 2020, les emprunts extérieurs n’ayant augmenté que 76,4 milliards FCFA (+1,1%) sur la même période. Il ressort du rapport que le stock de la dette publique extérieure est arrêté, à fin juin 2020, à 6.769, 9 milliards FCFA contre 6.993,5 milliards FCFA à fin décembre 2019, soit une hausse de 1,1%. D’après le document, le stock est majoritairement constitué de la dette concessionnelle (42,7 % de la dette totale) contractée auprès des créanciers bilatéraux et multilatéraux classiques et d’euroobligation émise sur le marché international (27,4%) de la dette totale). Si l’on se fie à la Direction de la dette publique, l’encours de la dette intérieure se chiffre à 1.655,9 milliards FCFA contre 1.131,7 milliards FCFA à fin décembre 2019, soit une hausse de 46,3%, essentiellement tiré par les émissions d’obligations du Trésor sur le marché domestique dont l’encours représente 13,0% de la dette totale à fin juin 2020 contre 11,5% à fin décembre 2019.

La SDMT 2021-2023 du Sénégal, tout en s’inscrivant dans la poursuite des orientations des autorités publiques pour un Sénégal émergent à l’horizon 2035, prescrit les sources potentielles de financement en vue de la réalisation des objectifs de développement socio-économique et durable tout en se prémunissant contre des vulnérabilités liées à l’endettement public en termes de coût et risque. La finalité de l’exercice est, selon le document de présentation de la SDMT de proposer la meilleure combinaison possible entre dette intérieure et dette extérieure (concessionnelle, semi-concessionnelle et non concessionnelle) permettant de couvrir les besoins de financement au moindre coût et risque. 

L’info

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,035SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR