22.1 C
Dakar
mercredi, décembre 1, 2021
spot_img

Des travailleurs de la Senelec jouent leur dernière carte

L’Amicale des Travailleurs de l’Electricité (ATE) ont usé de toutes les stratégies à leur disposition sans jamais se faire entendre. Epuisant tous recours (conférences de presse, rencontres avec les autorités compétentes), ces travailleurs passent à la vitesse supérieure. Ce lundi 11 octobre, ils ont décidé de tirer leur dernière cartouche en employant un moyen de pression fort : la grève de la faim. Ils se sont donnés rendez-vous sous l’autopont Saint-Lazar, sur la VDN.

Quelques quatre cent quatre-vingt-dix-neuf (499) hommes et femmes réclament leur régularisation au sein de la Senelec (Société nationale d’électricité du Sénégal) pour profiter des avantages sociaux.

Le mouvement de la société civile Y En A Marre, secoué par des scandales de trafic de passeports diplomatiques, continue d’apporter son soutien à l’ATE. Le mouvement “exige que le Ministère du Pétrole et des Énergies du Sénégal et la direction de la Senelec mettent fin à leur dilatoire et trouvent d’urgence des solutions concrètes avant que cette situation ne dégénère”.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,035SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR