25.1 C
Dakar
mercredi, décembre 1, 2021
spot_img

De la tenue du Conseil des ministres : Macky Sall va-t-il sacrifier les intérêts de la Nation au profit de la politique ?

Par Penda Thiam, journaliste chez Post Afrique

La Caisse des dépôts et consignations (Cdc) a prorogé le délai de dépôt des cautions jusqu’à demain, mercredi 03 novembre 2021, date butoir pour le dépot des listes pour les élections municipales et départementales. Les responsables politiques, aussi bien de l’opposition que de la mouvance présidentielle, sont présentement sur le terrain afin de boucler les derniers détails pour déposer leurs listes.

Ainsi, les hommes constituant le « commando » dirigé par le président Macky Sall ont actuellement déserté leurs postes de ministres de la République et directeurs généraux de sociétés et d’agences pour s’adonner aux activités politiques. Ces personnalités arborant tantôt le manteau politique, tantôt celui républicain, sont parfois confrontés au problème de priorisation des missions qui leur sont confiées par le patron de la coalition Benno Bokk Yakaar et/ou le chef de l’Etat Macky Sall.

Le fait que les ministres aient quitté leurs bureaux suscite des interrogatoires auprès de l’opinion sur la tenue du Conseil des ministres de ce mercredi 03 novembre. Un Conseil des ministres dont la mission est de rendre compte de l’action gouvernementale passée, de définir celle à venir, d’établir des projets de loi, de faire des communications sur différents sujets, d’après les spécialistes. Il doit par ailleurs délibérer et décider de la politique générale. Il urge dès lors d’organiser le conseil des ministres de demain vu que le Sénégal, pays en développement, fait face à beaucoup plus de défis en cette période de crise sanitaire et économique. Les denrées de première nécessité ne cessent de voir flamber leurs prix. Une situation qui étouffent les populations face à cette strangulation.

Dans ce contexte pareil, plusieurs ministres ont préféré s’acquitter de leurs activités politiques plutôt que de celles républicaines.

C’est le cas du ministre des sports Matar Ba et du Dr Cheikh Kanté, ministre d’Etat, envoyé spécial du Président de la République du Sénégal, qui se sont repliés dans la capitale du Sine où plusieurs listes parallèles pillulent. Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, Dame Diop se confronte présentement à la chaleur de Diourbel. Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement se promène sur le pont Faidherbe où il aura fort à faire face à l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur Mary Teuw Niane. Yankhoba Diattara, ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications tente de convaincre les populations pour contrer le maire sortant Talla Sylla et le Dr Babacar Diop qui veut diriger la mairie afin de déboulonner la main mise d’Idrissa Seck. Abdoulaye Sow, ministre de l’Urbanisme, de l’hygiène publique et du logement, promène son troupeau dans le Ndoucoumane, plus précisément à Kaffrine vu la forte pluviométrie cette année. Le secrétaire d’État auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, chargé du Réseau ferroviaire, Mayacine Camara serait en train de faire une étude économique dans son Bambouck, à Koungheul, afin de rempiler. Samba Ndiobène Ka abreuve son troupeau à Dahra Djolof. Zahra Iyane Thiam Diop, ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire profite du climat clément à Dakar en attendant de faire face à la forte opposition des partisans de Khalifa Sall, Malick Gackou et Ousmane Sonko. Abdou Karim Sall, ministre de l’Environnement et du Développement Durable hume l’air frais de la forêt classée de Mbao. Le ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes industries, Moustapha Diop s’esclaffe en regardant les troupes théâtrales de Louga. Moussa Baldé, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, se régale d’un bon plat de « fouty » – tout craignant un coup foiré du redoutable Mame Boye Diao – pour compatir avec ses compatriotes Koldois, qui ne trouvent aucun remède contre la vie chère ; sinon, de cuisiner régulièrement ce plat qui, est à un coût accessible. Amadou Hott, ministre de l’Economie et du Plan est à Yeumbeul pour tenter de freiner les ardeurs d’une opposition en grande vitesse. Abdoulaye Daouda Diallo, après le mariage de son fils, ce week-end, est parti en catimini dans le Nord pour mobiliser les troupes dans une zone sans enjeu.

Ayant lieu une fois par semaine, le conseil des ministres est censé conduire et coordonner la politique de la Nation. Il sert de feuille de route à l’institution gouvernementale. D’où la nécessité de convoquer une nouvelle fois la problématique du cumul de fonctions.

En attendant, tous les regards sont tournés vers le président Macky Sall dont les ministres jouent aussi leur avenir dans ces élections municipales et départementales.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,039SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR