//

DCDR : Pastef-Dakar tire sur les maires de la mouvance présidentielle

6 mins read

La coordination du parti Pastef de Dakar a fait face à la presse hier en présence de Barthélémy Dias, maire de Mermoz-Sacré-Cœur. Abass Fall et Cie ont dénoncé les « manœuvres anti-démocratiques » des maires de la mouvance présidentielle en parlant de la délivrance des certificats de résidence.« Depuis le lancement de la campagne d’inscription sur les listes électorales, la coordination départementale de Dakar a pu par le biais de ses différents représentants, constater des agissements peu orthodoxes de certains maires de la mouvance présidentielle. Après les stratagèmes moribonds ourdis par la clique au pouvoir, des maires sans scrupules dont les mandats expirés sont menacés, se sont mis à dérouler des manœuvres confiscatoires pour tricher, empêcher le vote de milliers de jeunes sénégalais dont le seul tort aura été de faire le nécessaire pour s’acquitter de leur devoir citoyen », accuse Abass Fall. Le coordonnateur de Pastef à Dakar d’ajouter : « Nous avons pu constater de nous-mêmes leur modus operandi consistant au blocage de la délivrance des certificats de domicile en connivence avec certains chefs de quartier contraints ou conciliants et des certificats de résidence. Vu l’importance de ces documents administratifs pour l’obtention du précieux sésame électoral, il est clair que des desseins inavoués se cachent derrière ces manœuvres. Nous avons des preuves formelles de ces agissements que nous avons pu constater un peu partout dans le département de Dakar ».A Dakar-Plateau, le maire Alioune Ndoye « a ainsi de facto dessaisi les officiers d’état civil, les commissariats de police, les brigades de gendarmerie ainsi que les préfectures de leur compétence à délivrer les certificats de résidence. Toujours à Dakar plateau, dans les quartiers de Diécko et Gouye Salane, les chefs de quartiers se permettent de refuser de délivrer les certificats de domicile en prétextant des motifs aussi fallacieux que l’indisponibilité des documents, sans plus de détails », selon les camarades d’Ousmane Sonko. D’après eux, « l’officier d’état civil du centre secondaire de l’hôpital Fann se permet, avec la complicité de certains responsables de l’Apr de la zone, de délivrer des certificats de résidence de complaisance à des individus non-résidents de la commune. Toutes nos investigations mènent à la même conclusion : ces individus qui dépassent les dizaines, n’habitent pas la commune. Nous sommes manifestement en présence d’une falsification, d’un trafic de document administratif impliquant des autorités administratives en poste ».A ces deux communes s’ajoutent celles de Grand Yoff, Biscuiterie ainsi que les Parcelles Assainies « où les chefs de quartier refusent quelques fois de délivrer les certificats de domicile. La mairie des Parcelles assainies pousse même le culot jusqu’à demander des factures d’électricité ou d’eau pour délivrer les certificats de résidence en plus du certificat de domicile en parfaite violation du code électoral. Las de recevoir et de constater ces irrégularités orchestrées par le pouvoir en place et ses sbires, la coordination départementale de Pastef-Dakar prend l’opinion à témoin afin que nul n’en ignore », tonne Abass Fall.Par ailleurs, « dans un élan de préservation de la démocratie nationale, nous faisons appel à la détermination de cette vaillante jeunesse éprise de démocratie de ne pas accepter que des individus au crépuscule de leur misérable vie de magouille nous privent de notre voix ; oui car c’est de cela qu’il s’agit, une tentative de musèlement de cette jeunesse. Nous demandons aux citoyens sénégalais et principalement les jeunes d’aller massivement en cas de besoin chez les délégués de quartier récupérer leurs certificats de domicile, qu’ils ont le devoir de délivrer. C’est une exigence non négociable. Exigeons nos certificats de résidence aux différentes structures autorisées. Il est temps de mettre un terme à cette dictature qui s’est installée au Sénégal et montrer à Macky Sall et son régime que la jeunesse dakaroise et Pastef-Dakar seront sur son chemin s’il essaie un passage en force », mettent en garde les partisans d’Ousmane Sonko.

Source : Libéonline

Previous Story

Bp va payer 30 millions $ à la Gambie

Next Story

COVID-19 / 549 cas et 16 décès annoncés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.