23.1 C
Dakar
vendredi, janvier 28, 2022
spot_img

COVID-19 : Une hausse de 6% des décès et infections dans le monde

l’Europe représente près de 67 % des nouveaux casPrès de 3,6 millions de personnes ont contracté, la semaine dernière, le nouveau coronavirus dans le monde, et plus de 51.000 d’entre elles en sont décédées, a indiqué mercredi l’Organisation mondiale de la santé (Oms).«A l’échelle mondiale, le nombre de cas et de décès hebdomadaires liés à la Covid-19 a augmenté depuis plus d’un mois. Au cours de la semaine du 15 au 21 novembre 2021, près de 3,6 millions de nouveaux cas confirmés et plus de 51.000 décès ont été signalés, ce qui reflète une hausse de 6 % des cas et des décès par rapport à la semaine précédente »

, a souligné l’Oms dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire.L’Europe (260,2 nouveaux cas pour 100.000 habitants) et les Amériques (73,6 nouveaux cas pour 100.000 habitants) restent les régions ayant signalé l’incidence hebdomadaire la plus élevée de cas. L’Europe représente d’ailleurs près de 67% de tous les nouveaux cas, affichant une augmentation de 11% par rapport à la période précédente.Les etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie et la Turquie signalent plus de cas.Dans le même temps, une baisse de l’incidence a été signalée en Asie du Sud-Est (moins 11%), en Méditerranée orientale (moins 9%) et en Afrique (moins 4%).

Les autres régions ont signalé des incidences hebdomadaires de cas similaires à celles de la semaine précédente.Au total, 3.597.398 cas de coronavirus et 53.373 décès ont été enregistrés dans le monde entre le 15 et le 21 novembre. Le plus grand nombre de nouveaux cas a été signalé par les Etats-Unis (558.538), l’Allemagne (333.473; augmentation de 31%), le Royaume-Uni (281.063 ; hausse de 11%), la Russie (260.484) et la Turquie (163.835 ; baisse de 9%). Dans ce top 5, l’Europe y est représentée par quatre pays.D’une manière générale, cette région a continué d’enregistrer une augmentation du nombre de cas et de décès depuis le début du mois d’octobre 2021, avec plus de 2,4 millions de nouveaux cas signalés (soit une augmentation de 11% par rapport à la semaine précédente) et plus de 29.000 nouveaux décès signalés (chiffres similaires à ceux de la semaine précédente).Près de 40% des pays du continent européen ont signalé une augmentation de plus de 10% des nouveaux cas.

Un peu plus d’un tiers de tous les nouveaux cas proviennent de trois pays : l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Russie.L’Europe (+ 3%) fait également partie des trois régions où la mortalité a augmenté, aux côtés du Pacifique occidental (+ 29%) et des Amériques (+ 19%). Selon l’Oms, un quart des pays de cette région ont signalé une augmentation de plus de 10% des nouveaux décès au cours de la semaine écoulée.L’Oms redoute 700.000 morts de plus en Europe d’ici le printemps.Les changements les plus importants ont été observés dans les îles Féroé (hausse de 150%), au Danemark (augmentation de 88%) et en Pologne (augmentation de 76%). Les pays ayant signalé le plus grand nombre de nouveaux décès sont la Russie (8.709 nouveaux décès), l’Ukraine (4.567) et la Roumanie (2.002).

C’est dans ce contexte que la branche européenne de l’Oms a fait part, mardi, de son inquiétude sur la situation pandémique en Europe, qui pourrait déboucher sur 700.000 morts supplémentaires sur le continent, portant le nombre total de décès à 2,2 millions d’ici le printemps 2022. « On peut s’attendre à ce que les lits d’hôpitaux soient soumis à une pression élevée ou extrême dans 25 pays et à une pression élevée ou extrême dans les unités de soins intensifs dans 49 des 53 pays d’ici au 1er mars 2022. Les décès cumulés signalés devraient atteindre plus de 2,2 millions d’ici le printemps prochain, sur la base des tendances actuelles », a expliqué l’organisation dans un communiqué.

Actuellement, plus de 1,5 million de personnes sont mortes de la Covid-19 en Europe.Pour l’Oms, l’augmentation des cas s’explique par la combinaison de la prévalence du variant Delta hautement contagieux, d’une couverture vaccinale insuffisante et de l’assouplissement des mesures anti-Covid.« La situation liée au coronavirus à travers l’Europe et l’Asie centrale est très sérieuse. Nous faisons face à un hiver plein de défis», a affirmé le directeur régional de l’Oms pour l’Europe Hans Kluge, appelant à adopter une approche « vaccin plus », associant la campagne de vaccination, au port du masque, à des mesures d’hygiène et à la distanciation physique.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,141SuiveursSuivre
19,100AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR