//

Comment l’Éthiopie a dû se résoudre à admettre l’implication de l’Érythrée au Tigré

1 min read

Quatre mois après la fin de la guerre au Tigré, lancée par le gouvernement éthiopien contre la province rebelle du Nord, plusieurs rapports accusent les soldats érythréens d’avoir massacré des civils. Un dossier embarrassant pour le pouvoir éthiopien, qui avait jusqu’ici nié la participation de son voisin à son opération militaire.  

Source : France24

Previous Story

L’Octris cerne la bande à « mère beignet »

Next Story

Le relais de la flamme olympique lance le compte à rebours des JO de Tokyo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.