27.1 C
Dakar
mardi, mai 17, 2022
spot_img

Colombie: la Cour constitutionnelle autorise le suicide assisté pour les malades

La Cour Constitutionnelle a abrogé jeudi l’article du code pénal qui punissait d’une peine de 12 à 36 mois de prison toute personne fournissant une aide au suicide.  Publicité

Dans le pays andin, l’euthanasie était déjà autorisée, depuis 1997. Elle est dans les faits appliquée depuis 2015. La différence entre l’euthanasie et le suicide assisté est mince. Dans le premier cas, c’est un médecin qui administre la médication létale. Dans le deuxième, c’est le patient lui-même qui la prend, sous la supervision d’un médecin.

Les juges ont fixé des conditions au suicide assisté : le médecin ne peut aider qu’une personne « en souffrance intense ou gravement malade qui a librement décidé de disposer de sa propre vie ». Selon la Fondation colombienne pour le droit à la mort dans la dignité (DMD), la différence entre l’euthanasie et le suicide assisté « réside essentiellement dans la personne qui administre le médicament mortel ».

AVEC RFI

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,310SuiveursSuivre
19,600AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR