30.1 C
Dakar
samedi, septembre 24, 2022
spot_img

Christian Gomis, défenseur sénégalais, victime d’insultes racistes en Bulgarie

Bien loin des grands championnats européens, se disputait le samedi 7 mai un match du championnat bulgare entre le Lokomotiv Plovdiv et le FK Arda Kardjali. Une rencontre prolifique, qui s’est terminée sur le score de 4 partout. Mais le match est devenu tristement médiatique, car le défenseur sénégalais de Plovdiv Christian Gomis a été victime d’insultes racistes, de la part d’un joueur adverse. Un mal récurrent estime le Dakarois formé au PSG, qui se pose des questions sur son avenir.PUBLICITÉ

RFI: Pouvez-vous nous raconter ce qu’il s’est passé ?

Christian Gomis: Tout allait bien jusqu’aux arrêts de jeu. Nous étions menés 4-1 et nous sommes revenus à 4-4 donc il y avait beaucoup de tension. Notre équipe a eu un corner, et ça se bousculait un peu dans la surface. Leur défenseur, Petko Ganev, il était aux prises avec l’un de mes partenaires. Moi je suis intervenu pour les calmer, je pensais vraiment qu’on pouvait marquer et arracher la victoire, il fallait rester concentré. J’ai mis mes bras entre les deux, mon coéquipier m’a écouté, mais Petko Ganev est venu vers moi et m’a dit : « Pars ! Sale singe ». Sur le moment je suis devenu fou. Je lui ai demandé de répéter, il l’a fait. En bulgare (cela fait deux ans que je suis dans le pays, je comprends la langue), puis en anglais. L’arbitre est arrivé, je lui ai expliqué la situation et il m’a répondu que ce n’était rien du tout, qu’il fallait continuer à jouer. J’ai commencé à m’énerver, à faire un scandale. Mais il restait une minute de jeu, je me suis dit que le match allait se terminer et qu’on réglera ça à la fin. Au coup de sifflet final, le joueur adverse est venu voir pour s’excuser. Je n’ai pas accepté, je lui ai dit que ce n’était pas normal de dire des choses pareilles. Je ne voulais pas laisser passer. L’arbitre, lui, a décidé de complètement fermer les yeux, ce que je n’arrive toujours pas à croire.

Aujourd’hui contre Arda ce numéro 5 «Petko Ganev» m’a insulté de «singe» . Ma première réaction a été d’aller voir l’arbitre et il m’a dit «c’est rien»
Comment est-ce possible ? Peu importe la couleur que nous sommes, ce genre de chose n’a pas sa place ici et n’importe où !! 😡😡 pic.twitter.com/tSa3qkyZIc— Christian Gomis (@ChristianGomis6) May 8, 2022

L’arbitre a-t-il entendu ces mots ?

Je ne suis pas sûr car il était un peu loin, mais il a bien compris ce que je lui ai répété et il a entendu le joueur adverse venir s’excuser à la fin de la rencontre. Mais l’arbitre n’a pas réagi. Il n’a fait aucun rapport, et les officiels sont partis très vite avec leurs affaires dès la fin du match pendant que moi je m’énervais.

Vous avez décidé de prendre la parole sur les réseaux sociaux, où vous avez rencontré une grande vague de soutien, notamment de Kalidou Koulibaly, le capitaine du Sénégal. C’est important cet élan de solidarité ?

Franchement c’est essentiel, ça m’a fait plaisir quand j’ai vu le tweet de Kalidou Koulibaly. Dans les moments comme ça, c’est important d’en parler, de ne pas fermer les yeux. Il faut que l’on se soutienne pour avancer et faire en sorte que ça ne se reproduise plus.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que cela arrive, quelle serait la bonne réponse à apporter selon vous ?

La prochaine fois, j’aimerais que mon équipe sorte du terrain et que le match soit stoppé. Et surtout que ces personnes-là paient pour ce qu’elles disent. 

Est-ce la première fois que ce genre d’événement vous arrivait ?

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mailJe m’abonne

C’est la première fois que je suis visé personnellement par un joueur, oui. Dans les tribunes ici en Bulgarie, j’ai déjà entendu des choses, mais je n’avais pas pu cibler de personne. Mais là une insulte aussi directe c’est bien la première fois, surtout venant d’un adversaire.

Est-ce que cela vous donne envie d’aller voir ailleurs ou est-ce que l’on peut tomber sur ce genre de comportement dans tous les stades de football ?

Malheureusement on retrouve ces comportements un peu partout, mais je me pose quand même des questions. Heureusement que mon club me soutient et que mes coéquipiers sont présents. Mais je suis en fin de contrat cet été, ça me fait réfléchir. Franchement, ça ne me donne pas envie de rester ici.

Avez-vous pu compter sur votre club ?

Les équipes de communication ont pris ça très au sérieux, ils en ont fait un post pour que l’histoire ne s’arrête pas là. Les joueurs de mon équipe m’ont soutenu aussi, en me disant que c’était intolérable ce que j’avais subi et qu’ils ne m’abandonneraient pas. Même des joueurs d’autres équipes du championnat m’ont écrit pour me soutenir. Ça m’aide beaucoup, heureusement qu’il y a eu cette vague de soutien.

Avec RFI

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,495SuiveursSuivre
20,100AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR