23.1 C
Dakar
jeudi, décembre 2, 2021
spot_img

Cessation des activités du comité de suivi “FORCE COVID-19”

Le “Force Covid-19”, dirigé par le Général de division François Ndiaye a été dissout ce mardi par décret présidentiel. Les avoirs du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations vont être restitués aux autorités. “Les archives, les biens meublés et immeubles, les véhicules, ainsi que le matériel mis à la disposition du Comité de Suivi de FORCE COVID -19, sont transférés au Secrétariat général de la Présidence de la République”, dispose la décision présidentielle.

Le président de la République, Macky Sall, avait mis sur pied un Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du Fonds de riposte et de solidarité contre la Covid-19 au début de la pandémie. La structure avait pour but de dérouler le programme de résilience économique. Des fonds s’élevant à mille (1000) milliards de FCFA avaient été affectés.

Dans l’exercice de ses fonctions, le Général Ndiaye était épaulé par six (6) représentants du gouvernement, trois (3) représentants de l’Assemblée nationale (majorité parlementaire, opposition parlementaire, non-inscrits) et deux (2) représentants du Haut Conseil des collectivités territoriales.

L’équipe était également composée du Conseil économique, social et environnemental, de deux (2) représentants des associations d’élus territoriaux, six (6) représentants des partis politiques (deux du pôle de la majorité présidentielle, deux (2) du pôle de l’opposition parlementaire et deux (2) du pôle des non-alignés).

L’opinion publique était-elle aussi représentée par trois (3) représentants des organisations de la société civile, deux (2) représentants des organisations patronales, deux (2) représentants des organisations syndicales et deux (2) représentants des associations de consommateurs.

Le Comité “Force Covid-19” n’a pas manqué de faire l’audit de la gestion du budget par les organes compétents. Ensuite, un rapport a été publié dans lequel il ressortait que des “dépenses” incohérentes, en aucun cas “liées” à la Covid-19 avaient été effectuées “au niveau de certains ministères”.

Toutefois, il n’y a pas encore eu de suivi ni de poursuites suscités par de telles révélations.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,038SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR