///

BELGIQUE/ AFFAIRE SANDA DIA / Les 18 membres du cercle étudiant Reuzegom renvoyés en correctionnelle

2 mins read

La chambre du conseil de Hasselt a rendu son ordonnance jeudi dernier. Elle est conforme au réquisitoire du parquet : dix-huit membres du club estudiantin Reuzegom sont renvoyés en correctionnelle pour leur implication présumée dans la mort de Sanda Dia, un étudiant d’origine sénégalaise.Âgé de 20 ans, cet étudiant qui entamait des études d’ingénieur civil à la KU Leuven est mort le 7 décembre 2018 à l’issue de sévices subis lors de son « baptême » pour être admis dans le cercle estudiantin Reuzegom.Hospitalisé depuis le 5 décembre 2018, il avait succombé à la suite de problèmes cardiaques.Pendant trente heures, avec deux autres comparses, il avait été contraint de boire de grandes quantités d’alcool et d’absorber une immonde mixture. Le 5 décembre dans l’après-midi, il avait croupi pendant plusieurs heures dans un trou qu’il avait dû creuser dans un terrain proche d’un chalet à Vorselaar, où se déroulait la deuxième journée de baptême. Ses tourmenteurs avaient rempli ce trou d’eau glacée.Quinze jours pour faire appel.Les dix-huit membres de Reuzegom devront répondre d’homicide involontaire par défaut de prévoyance et/ou de précaution, d’administration de substances qui, sans être de nature à donner la mort, peuvent cependant altérer gravement la santé, de traitements inhumains et dégradants et de non-assistance à personne en danger.La circonstance aggravante selon laquelle le mobile du délit est la haine à l’égard d’une personne en raison de sa prétendue race, de sa couleur de peau n’a pas été retenue par la chambre du conseil. Le parquet ne la retenait pas non plus dans son réquisitoire.Les inculpés ont quinze jours pour dire s’ils vont en appel. Un tel appel est vraisemblable puisque plusieurs inculpés ont déposé des conclusions relatives à des questions de procédure.

Avec La Libre.be

Previous Story

NÉCROLOGIE Fass perd son « premier tigre »

Next Story

ZIGUINCHOR : Un camion se renverse au pont Émile Badiane

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.