mort cadavre 1280x720 1 1
/

Battue et jetée du 3e étage, la domestique N. Niang raconte sa mésaventure

2 mins read

Une sordide histoire a été appelée à la barre du tribunal de Dakar, hier. Une domestique de 16 a été battue, ligotée et jetée au 3ème étage d’un immeuble. Ses bourreaux risquent 5 ans de travaux forcés.

En effet, rapporte L’Observateur, Soukèye Diop, une autre domestique de la maison et Ndeye Maïmouna Fall la fille de sa patronne, sont accusées d’avoir malmené, ligoté avant de balancer la victime Nogaye Niang du 3e étage. La jeune fille restera dans le coma pendant un mois et muette durant 2 ans.

Après s’être rétablie, Nogaye Niang elle a décidé de porter l’affaire devant la justice: «Ce jour-là, ma patronne se plaignait de la qualité du pain. Maimouna qui était présente m’a taxée d’indisciplinée, m’a fait un«ciipatu (signe de mépris)» et m’a donné un coup de poing sur le visage. C’est là que Soukèye Diop s’en est mêlée en tirant mes mèches. Maïmouna en a profité pour aller chercher un fil avec lequel elle m’a attaché les pieds avec l’aide de sa complice», a déclaré la domestique Nogaye Niang à la barre.

La jeune victime de poursuive: «Après cela, elles m’ont soulevée et balancée par-dessus le balcon où j’ai chuté du haut du troisième étage». Elle souligne de passage qu’elle n’est pas née avec un handicap, mais ce sont ses bourreaux qui sont la cause de son boitillement.

Les accusées risquent 5 ans de prison ferme. L’affaire est mise en délibéré le 5 janvier prochain.

Previous Story

120 nouveaux positifs au covid-19 enregistrés au Sénégal

Next Story

Atteint de covid-19, Mamadou L. Diallo était sous assistance respiratoire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.