/

BASSIROU DIOMAYE FAYE A NDINGLER « J’ai peur d’un acte de désespoir… »

2 mins read

Mes très chers, comme annoncé, je me suis rendu à Ndingler, le dimanche 20 juin 2021… L’hivernage approche et chaque jour qui passe augmente l’angoisse des paysans et des familles…L’année dernière, le gouvernement du Sénégal, après plusieurs déplacements de ministres (Abdou Karim Fofana et Aly Ngouille Ndiaye), avait fini par prendre une solution temporaire mais juste et humaine en promettant un réglement définitif qui est toujours attendu…Le préfet de Mbour, Mor Talla Tine, par un arrêté illégal a interdit aux paysans d’aller défricher leurs champs où sont postés des éléments de la gendarmerie.Que ces paysans injustement spoliés n’y cultivent pas cette année et donc plus jamais semble être son objectif. Pourtant, il ne leur propose rien en retour pour vivre et faire vivre leurs familles. Qu’ils meurent de faim, ce n’est visiblement pas son problème…Voilà pourquoi j’ai peur d’un acte de désespoir en les écoutant parler hier avec tant d’amertume… Les conséquences sont déjà dramatiques car certains en portent déjà les séquelles et le traumatisme. Mais, le pire est à craindre…Le Président de la République est interpellé. Rendre les 80 hectares aux paysans en laissant 150 hectares à une seule personne (qui a juste bénéficié d’un privilège de signature en déboursant le franc symbolique) dont la survie n’en dépend même pas, c’est la seule solution juste qui tienne…Toute autre solution serait promotric

Source : Libéonline

Previous Story

Pcs/Jengu Tabax forme ses militants

Next Story

Pcs/Jengu Tabax forme ses militants

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.