//

Affaire Ousmane Sonko- Adji Sarr : les femmes de BBY réclament justice

5 mins read

La justice doit impérativement faire son travail dans le dossier qui oppose Ousmane Sonko à Adji Sarr. C’est ce qu’ont indiqué hier les femmes de coalition Benno Bokk Yaakar (Bby), lors d’une rencontre avec la presse.

Les femmes de la coalition Benno Bokk Yaakar (Bby) veulent que la justice aille jusqu’au bout pour élucider le dossier concernant les accusations de viols et de menaces de mort portées contre l’opposant Ousmane Sonko par la masseuse Adji Sarr. «Nous femmes de BBY et de la grande majorité présidentielle, rappelons que pour cette affaire privée, civile et pénale entre deux citoyens sénégalais égaux devant la loi, il est impératif que la justice fasse son travail pour l’éclatement et la manifestation de la vérité», a déclaré la vice-présidente des femmes de Bby, Aminata Mbengue Ndiaye.

La présidente du Haut Conseil des Collectivités territoriales (Hcct) et Cie, «conscientes de la réelle séparation des pouvoirs au Sénégal», affirment faire confiance à la justice «libre», «indépendante» et «toujours au service de la vérité». Poursuivant, les partisanes de Macky Sall ont abordé les récentes manifestations qui ont secoué le pays ces derniers jours. «Le Président Macky Sall, dans son adresse à la nation a non seulement apaisé le climat, mais a bien pris la pleine mesure des enjeux en permettant d’apporter des réponses concrètes aux revendications économiques, sociales qui sous-tendaient ces manifestations. Faut-il le rappeler, la crise économique est consécutive aux mesures de restrictions prises pour enrailler la propagation de la pandémie. Ce minuscule virus a annihilé les efforts considérables opérés dans tous les secteurs en installant une récession économique qui, du reste, n’a épargné aucun pays dans le monde entier», a indiqué la remplaçante d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Parti Socialiste (PS).


Condamnant fermement la violence sous toutes ces formes, le saccage des édifices publics, des biens privés et des organes de presse, elles ont salué la «ferme volonté du Président Macky Sall à préserver l’autorité de l’Etat en toute circonstance». «On en attendait pas moins de lui, en tant que dépositaire de la confiance populaire, surtout à la suite de la mission de bons offices menée par les régulateurs sociaux. Nous femmes de Bby, sommes convaincues que notre pays est sorti grandi de cette situation et n’en sera que plus fort grâce à la solidité de nos institutions et à l’efficacité de nos mécanismes internes de régulation sociale qui ont bien joué leur rôle.

Aussi, sommes-nous inscrites dans cette dynamique d’apaisement et nous y appelons tous les acteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle de notre cher Sénégal», ajoutent les femmes des Bby. Elles expriment leur soutien indéfectible au chef de l’Etat et l’encourageant à continuer à prêter une oreille attentive «aux pulsions du peuple et à apporter les réponses adéquates attendues». Estimant que les « malheureux évènements seront qu’une parenthèse vite refermée dans la longue marche de notre vaillant peuple uni par un même destin qui nous mènera inéluctablement à l’émergence», les femmes de Bby t de la grande majorité présidentielle appellent le peuple sénégalais à rester debout et vigilant pour défendre la démocratie et la concorde nationale. «Nous femmes de Bby, mobilisons-nous pour défendre notre idéal républicain, nos valeurs de paix et de tolérance qui font la marque de fabrique du Sénégal», clament-elles.

IGFM

Previous Story

Décès de Magufuli: Samia Hassan devient présidente de la Tanzanie

Next Story

A la découverte de Amy Collé alias Maguette Diémé, journaliste et actrice dans le série « Regret… »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.