23.1 C
Dakar
jeudi, décembre 2, 2021
spot_img

Affaire du bébé décédé à la clinique de la Madeleine : Témoignage accablant du papa

Joint au téléphone par nos confrères de L’Observateur, Réda Saleh, papa du bébé décédé à la clinique de la Madeleine, est revenu sur les faits. Entre deux sanglots, il a essayé de reconstituer le film du drame.

Sa fille Roya Saleh est née le 7 octobre 2021 à 10h14mn en bonne santé. Le lendemain, le pédiatre Dr Hussein Joubaïly est quand même venu les voir (les parents) afin de les aviser des autres examens à faire passer au nourrisson. C’est “une petite analyse pour vérifier le taux de bilirubine”, leur explique le spécialiste. Les résultats vont “annoncer que le bébé avait une petite jaunisse”, relate M. Saleh. C’est ainsi que la petite va subir des “séances de photothérapie” entre lesquelles le personnel de la clinique la remet à sa maman, Karima Yassine Saleh, pour un tété. Tout allait bien, elle se nourrissait normalement.

A 20h30mn, la dernière fois où Roya a été présentée vivante à ses parents, “elle avait le corps chaud”, selon le papa. Donc, il l’a remet à son épouse “pour qu’elle tète, mais elle n’avait pas de réaction. C’est comme si elle était fatiguée. Elle ne bougeait pas beaucoup” malgré les tentatives de stimulation, narre M. Saleh, étreint par l’émotion. L’infirmière est revenue la reprendre vers 22h.

La nuit passée, au matin, le couple Saleh attend impatiemment qu’on leur amène leur enfant. Sans signe du personnel, le papa entreprend d’appeler les responsables en vain qu’il parviendra à joindre à 8h30mn. Il se fait “balloter” entre le service néonatal et la nurserie jusqu’à ce que les autorités de l’hôpital prennent leur responsabilité et lui annonce le décès du bébé Roya. “Avant de nous informer de cette tragédie, ils étaient déjà dans le bureau du responsable de la clinique en train de se concerter, sûrement pour cacher peut-être l’incident”, déplore Réda Saleh.

A la vue du corps, le malheureux papa déclare qu’il n’a pas reconnu sa fille. “La mort a été confirmée vers 6h30mn (…) J’ai trouvé des cloques de brûlure sur toute l’étendue de son corps (…) : la tête, sur les paupières, le ventre, les jambes. Il y avait des rougeurs. Le haut du crane avait commencé à noircir. Ce que j’ai vu, ce n’est pas notre bébé, c’est une catastrophe”.

Monsieur et madame Roya dévastés, ont déposé une plainte dans le but de faire éclore la “vérité”. En attendant, ils attendent après les papiers administratifs pour procéder à l’inhumation de leur fille.

Articles associés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informés

0FansJ'aime
3,038SuiveursSuivre
18,800AbonnésS'abonner
spot_img

Articles récents

Postafrique

GRATUIT
VOIR